75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Tales Of Berseria - Tome 1 [2018], par Maxime C.

Avis critique rédigé par Maxime C. le mercredi 20 juin 2018 à 20h11

Une adaptation peu passionante

Dans un monde gangréné par les démons, Velvet Crowe est une grande sœur aimante, dévouée à son frère malade Laphicet. Mais tout change pour elle un soir de lune rouge, quand un sacrifice pour empêcher la destruction de son village transforme la jeune femme en monstre. Emprisonnée loin de toute civilisation, Velvet a perdu toute humanité et n’est plus motivée que par un seul objectif : se venger de celui qui a détruit sa vie. Et lorsqu’une alliée inattendue l’aide à s’évader, son plan désespéré va enfin pouvoir se mettre en branle. Aux côtés de parias et autres marginaux hauts en couleur, elle s’embarque alors dans une odyssée meurtrière au cœur d’un monde où elle n’a plus sa place…


Tales of Berseria est l’adaptation en manga du jeu vidéo éponyme sortie en 2016. Les graphismes du jeu renvoyant aux codes du manga, les fans ne seront pas dépaysés par cette adatpation grâce au très bon travail du mangaka Nobu Aonogi pour donner vie aux personnages. Les non-connaisseurs apprécieront également la qualité des illustrations, notamment pour les personnages, et le découpage dynamique des planches.


Tales of berseria manga


Le scénario est le même que le jeu vidéo. On découvre une femme voyant sa vie brisée et transformée en démon qui n’a qu’une chose en tête : la vengeance. Le premier chapitre met en place le contexte pour nous expliquer rapidement mais clairement le lien fort entre Velvet et son frère, et comprendre l’origine de sa malédiction et de son objectif de vengeance. Une fois passé ce chapitre, tout va très vite. Trop vite. Beaucoup de vocabulaire spécifique au jeu vidéo à digérer sans avoir suffisamment d’explication (contrairement à Final Fantasy Lost Stranger qui le faisait très bien), les évènements s’enchaînent et sont résolus très rapidement. On a même parfois limpression qu’ils sont bâclés, et on ne comprend pas toujours très bien visuellement ce qu’il s’est passé. On a surtout ce sentiment lors des combats qui se veulent dynamiques mais en contrepartie pas toujours compréhensibles. Difficile de rentrer dans l’aventure…


Tales of berseria manga combat

La conclusion de à propos du Manga : Tales Of Berseria - Tome 1 [2018]

Maxime C.
40

Tales of Berseria aurait pu être une bonne histoire de vengeance mais Nobu Aonagi est contraint de se tenir au scénario du jeu vidéo en le résumant. Tout va trop vite pour qu’on rentre suffisamment dans l’histoire et qu’on arrive réellement à s’attacher aux personnages.

Que faut-il en retenir ?

  • La qualité des illustrations

Que faut-il oublier ?

  • Tout s'enchaîne trop vite

  • Pas toujours compréhensible

  • L'histoire n'arrive pas à nous accrocher

  • Un manga pour les fans ?

Acheter le Manga Tales Of Berseria - Tome 1 [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tales Of Berseria - Tome 1 [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Tales of