75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons
La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons >

Critique du Film : La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 5 mars 2015 à 1403

Il est temps de fermer le musée la nuit

Pour cette troisième nuit au musée, la ville organise un grand gala spectacle pour montrer à tout le monde les "effets spéciaux" du gardien et faire la promotion du nouveau planétarium. Le problème c'est que la tablette est malade et parasite la soirée en détraquant tout le monde. Le groupe va alors devoir trouver ce qui arrive à la tablette pour la réparer.

Le scénario d'introduction aurait pu donner pas mal de choses intéressantes, la tablette détraquée pouvant vraiment faire des dégâts, mais ce troisième film reste plutôt sage et n'ose plus grand chose. La tablette n'est malade qu'à certains moments bien choisis pour rajouter un peu de tension, ce qui fait qu'on oublie souvent le but de la quête.

En route pour le British Museum

Cette quête qui nous emmène au British Museum de Londres va en fait se transformer en une énorme redite. De nombreuses situations sont copiées des autres films et les gags sont tous justes bons à nous faire rester devant l'écran. Il y en a bien deux ou trois de drôles mais la plupart de cantonnent à des petits clins d'œil de situation, quelques dialogues décalés ou des bêtises qui rendent la scène amusante. Par exemple, un Cro-Magnon va faire une fixation sur du polystyrène qu'il adore mâcher. C'est amusant mais pas de quoi éclater de rire.

Cro Magnon toujours en décalage complet

Avec le nouveau musée vient un nouveau personnage : Lancelot. Sur le papier le personnage et intéressant, mais dans le film il ne s'intègre pas vraiment au groupe et suit sa propre quête. On se retrouve donc avec un suiveur qui ne fera que quelques interventions musclées en plus d'avoir une incidence sur la fin. Les autres personnages du musée de Londres ne serviront que de décors aux aventures du groupe. Seule la gardienne du British Muséum s'en sort avec les honneurs d'avoir pu donner quelques répliques.

Lancelot

Du pour de vue des effets spéciaux il y a du bon et du moins bon. Le film fourmille de petites animations dans les décors qui prennent vie grâce à la tablette et on ne se lasse pas de voir un musée prendre vie. Par contre, les incrustations des plans d'extérieur sont parfois assez moyennes. C'est assez visible sur les plans dans le désert au début du film ou sur ceux de Trafalgar et devant la National Gallery. Certains plans avec Octavius et Jedidiah, le romain et son ami souffrent du même problème d'incrustation pas très glorieuse.

A Pompei

J'ai trouvé que l'animation du tricératops ressemblait trop à celle du T-Rex au point de parfois les confondres. On peut d’ailleurs signaler que le British Museum n’a pas de dinosaures, ils sont tous visibles au musée d’histoire naturelle ce qui rend le film un peu moins crédible. Sinon, le reste des effets numériques sont top. Les séquences du planétarium sont magnifiques et globalement dès qu'il s'agit d'animer un animal à l'écran c'est criant de vérité. Quant à la musique, elle passe bien, surtout grâce à quelques moments funky de morceaux connus pour bien bouger.

Sauve qui peut

La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons n'est pas un mauvais film en soi mais il subit un peu trop le fait d'être une suite de suite. On se retrouve donc face à un film qui perd de sa magie en restant un peu trop conventionnel comparé à l'attente du public et aux possibilités qui peuvent être développées. On aurait pu s'attendre à quelque chose de plus grandiose et au final le film ne fait que résoudre des problèmes apparus en début de film.

La conclusion de

Ce troisième film sent la fin de la franchise dès le début. Le scénario n'est qu'un prétexte pour clôturer la trilogie et le film n'est plus très drôle ni novateur. Il était temps que ça se termine.

Que faut-il en retenir ?

  • Tout le monde est là
    Le spectacle du début est magnifique
    Lancelot apporte un peu de peps à l'ensemble

Que faut-il oublier ?

  • On prend un autre musée et on recommence
    Des gags pas franchement drôles
    Beaucoup de scènes recopiées des deux autres films
    Le fils du gardien est sans intérêt

Acheter La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La nuit au musée

En savoir plus sur l'oeuvre La nuit au musée