75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Pinup Dolls on Ice
Pinup Dolls on Ice >

Critique du Film : Pinup Dolls on Ice

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 12 mai 2014 à 0812

Chair fraîche et boobs saignants

Pinup Dolls on Ice

L'histoire de ce Pinup Dolls on Ice peut se résumer en deux lignes : il s'agit d'un psychopathe façon Michael Myers ou Jason Voorhees qui a pour particularité d'apprécier les surgelés et qui aime traquer des demoiselles peu farouches et parfois même les culbuter une fois mortes.

Oulah, j'en vois déjà ici quelques-uns fuir ! Vous vous attendiez à quoi avec un titre comme Pinup Dolls on Ice ? Alors oui, ce dernier pourrait être vu comme un film purement misogyne, sauf qu'il est coréalisé et produit par une femme. Ça vous cloue le bec là ? Ne cherchons pas un scénario là où il n'y en a pas, car Pinup Dolls on Ice n'a de toute évidence pas l’intention de nous mentir sur ce qu'il vend, et c’est clair dès les premières minutes.

Tout a commencé avec Bikini Girls on Ice de Geoff Klein, film fait sans autre désir que de s'amuser, « une blague entre copains » comme l'exprime le réalisateur, et ainsi tenter de faire quelque chose sans le moindre sou. Contre toute attente, le film fut vu (et pas qu'un peu) et a reçu par conséquent un certain nombre de critiques incendiaires – même si beaucoup de reproches étaient justifiés - mais amenées souvent de manière quelque peu agressive et sans délicatesse. Le public n'avait certes pas vraiment ce qu'il voulait voir. Cette suite (dans ce qui est désormais prévu pour être une trilogie) est donc comme une sorte de réponse "positive" aux attentes de celui-ci.  Ainsi, le film de Geoff Klein et Melissa Mira est construit pour mettre le feu dans une salle et n'a pas la moindre autre prétention que cela !

Au programme pour satisfaire un public clairement ciblé et ne demandant qu'à prendre son pied : des portes qui ne se referment pas, des pleines lunes, des filles en short serré, un méchant qui ne se pose pas de questions existentielles, des personnages qui ne pensent jamais à regarder derrière eux, des boobs, beaucoup de boobs, et il y a même de la foufoune au programme, puis enfin du sang avec une pléiade de macchabées (même si étrangement sur ce point on aurait aimé un poil plus d'imagination sur les différentes mise à mort).

Par contre, nous signalerons  que pour une fois nos demoiselles seront moins écervelées qu'à l'accoutumée - du moins pour une partie d’entre elles - et que si elles s'effeuillent facilement, quelques-unes vont donner bien du mal à notre boogeyman de service.

Côté technique, le montage est  dynamique et la réalisation met tout en œuvre pour être généreuse lorsqu'il s'agit de filmer le casting féminin. Mais surtout il se dégage l'impression d'un film globalement soigné avec une photographie plus que correcte alors que nous savons pourtant qu'il est question ici, en grosse partie, d'une autoproduction indépendante. On notera certes à deux reprises des soucis de mise au point, on regrettera que notre chasseur de filles n'ait pas le charisme d'un Jason Voorhees, d'un Michael Myers ou plus récemment d'un Victor Crowley (mais à l'inverse d'eux, lui n'a  pas le pouvoir de résurrection - du moins dans ce film), ou encore nous pourrons reprocher une mise en image sans réelles trouvailles exorbitantes qui viennent à nous scotcher à la façon d'un Sam Raimi ou d'un Peter Jackson qui eux n'hésitaient pas à expérimenter des prises de vues quand ils s'exerçaient dans le domaine du film d'horreur. Peu importe, car le but de Pinup Dolls on Ice est dans le plaisir immédiat et c'est réellement le cas.

La conclusion de

Pinup Dolls on Ice ne va pas révolutionner le cinéma et ne marquera pas le film d'horreur, mais il a l'avantage de n'être ouvertement pas fait pour ça. Il est la réponse "primitive" aux attentes des festivaliers ou des films que l'on aime voir entre "potes". Regarder ce film seul n'est pas lui rendre justice, Pinup Dolls on Ice est à voir en groupe pour s'amuser, gueuler, se rincer l'œil, bref il est réfléchi et construit dans cette intention, le titre vend parfaitement la marchandise et y attendre autre chose serait pure hypocrisie. Et dans cette démarche,  Pinup Dolls on Ice est une réussite, même si, avouons-le, on voudrait que la prochaine fois les réalisateurs se lâchent autant en hémoglobine  qu'ils ont pu le faire avec le reste. Mais oui, une chose est certaine : le film n'est de toute évidence pas fait pour les féministes !

Acheter Pinup Dolls on Ice en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Pinup Dolls on Ice sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+