75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : L'affaire des origines: Jim McKalan - 1ere partie
L'affaire des origines: Jim McKalan - 1ere partie >

Critique de la Bande Dessinée : L'affaire des origines: Jim McKalan - 1ere partie

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 29 mars 2014 à 1144

Premières révélations

Le Midi-Minuit ayant été détruit dans le précédent volet (L’affaire Marnie), Jim et Jenna inaugurent un nouvel établissement, plus spacieux et plus luxueux, au cœur de la ville. Alors que tout semble se passer pour le mieux, et que York City commence enfin à trouver la paix, un incroyable événement se produit. Un matin, comme à son habitude, Sandy, l’une des employés de l’horlogerie, arrive la première à la boutique. Elle est alors surprise de constater que le duo Mc Kalan ne s’y trouve pas… et que tous les miroirs de l’établissement ont disparu, ainsi que la grande horloge !

L’affaire des origines, tome 11 des Arcanes du "Midi-Minuit", est un ouvrage surprenant à plus d’un titre. Tout d’abord - on en est informé à la découverte de la couverture -, c’est la première fois que Jean-Charles Gaudin livre une histoire se déroulant sur deux albums. Le reste vient en parcourant le contenu. On découvre en effet que le scénariste a décidé de mettre en vedette les personnages secondaires de son univers puisque le scénario de cette première partie suit une enquête menée par Beltran d’Amblin, Fernand Loyde, Josh et la douce et belle Marnie. Enfin, et ce n’est pas le moindre des détails, l’auteur, douze ans après le début de cette série steampunk, se penche à répondre à LA grande question, que les lecteurs se posent depuis le premier opus : mais d’où viennent Jim et Jenna, et quelle est l’origine de leur extraordinaire capacité de transmutation via les miroirs ?

On pouvait avoir peur d’être déçu par une réponse convenue à ce long mystère. Heureusement, ce n’est pas le cas. Comme toujours, Jean-Charles Gaudin nous propose ici une histoire (évoquant un peu les aventures de James Bond) très accrocheuse, une enquête pleine de révélations surprenantes qui exploite la galerie de méchants découverte au fil des albums, avec une intrigue bien ficelée où des personnages comme Beltran et Marnie démontrent tout leur potentiel et leur capital sympathie. Evidemment, il vaut mieux bien connaitre l’univers pour en apprécier tous les détails. Le récit est de plus, comme l’on pouvait s’y attendre, parfaitement mis en valeur par les dessins de Cyril Trichet. Un trait précis, dans le style ligne claire moderne (avec des petites touches manga), qui, par quelques détails, comme les superbes courbes de la gente féminine et les fréquents déshabillés, nous informe sans délai que, sous un aspect bande dessinée jeunesse, Les arcanes du « Midi-Minuit » est une œuvre faussement puérile qui s’adresse à tous les publics et qui, parfois, de part la complexité de l’intrigue et les références hardboiled et film noir, pourraient même un peu égarer le plus jeune lectorat.

La conclusion de

J’adore les univers steampunk, les histoires d’espionnage et les films noirs. Je représente donc la cible idéale pour les auteurs des Arcanes du « Midi-Minuit » et, en conséquence, mon jugement pourrait être celui d’un fanboy conquis par avance. Donc, manquant de lucidité. Très préjudiciable pour un critique, non ? Bref, vous allez peut-être me trouver trop enthousiaste quand je vous dis que ce tome 11 est l’un des meilleurs albums de cette géniale série de bandes dessinées. Pourtant, j’en suis convaincu. Gaudin et Trichet nous livrent là une œuvre passionnante et originale,  aux dessins efficaces et séduisants, qui mettent en évidence toutes les qualités de cet univers steampunk bigarré. Je recommande chaudement !

Que faut-il en retenir ?

  • Des révélations tant attendues
    Une intrigue accrocheuse
    Des personnages secondaires mis en avant
    Un dessin maitrise et très agréable

Que faut-il oublier ?

  • Mieux apprécié si l’on connait bien l’univer

Acheter L'affaire des origines: Jim McKalan - 1ere partie en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'affaire des origines: Jim McKalan - 1ere partie sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+