75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de l'épisode de la série télé : Pilote, par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le samedi 5 octobre 2013 à 09h05

Un cavalier sans-tête de nos jours ? Pourquoi pas

Le pilote de la série Sleepy Hollow contient toutes les ficelles que l’on peut attendre d’une telle série. Un héros déchu qui se réveille de nos jours pour combattre le mal, des flash-backs pour nous expliquer un peu de quoi il retourne et suffisamment de mystères pour nous tenir en haleine pour les prochains épisodes.

Toute la mise en scène est plutôt bien faite. On se trouve confronté à une ambiance sombre et pesante et le spectateur est vite plongé dans l’histoire grâce à une introduction assez efficace. Ichabod Crane, le héros de l’histoire, accepte peut-être un peu trop rapidement le fait qu’il vient de se réveiller 250 ans dans le futur mais c’est le problème classique du changement d’époque.

Les personnages du pilote révèlent quelques têtes connues des amateurs du genre. On peut donc voir, entre autres :

Le couple Ichabod/Abbie (Tom Mison/Nicole Beharie) n’est pas habitué aux phénomènes surnaturels mais s’en sort quand même bien avec une interprétation convaincante dès le premier épisode. Pourtant il se passe déjà beaucoup de choses et le pilote passe vite, mais ils réussissent à nous convaincre que tout s’enchaine suffisamment vite pour éviter d’avoir à réfléchir à une situation qui reste quand même assez improbable.

Un cavalier sans-tête immortel, un homme revenu du passé, des morts qui s’enchainent, une histoire d’enlèvement ainsi qu’une couche biblique, il faut avouer que ça fait beaucoup pour une soirée. Surtout pour une femme habituée à sauver des chatons dans les arbres.

Dernier point. Beaucoup d’entre vous vont surement vouloir voir cette série car elle possède le même nom que le film de Tim Burton. Si l’histoire de base est sensiblement la même, l’ambiance et la réalisation n’ont rien à voir avec Tim Burton. Je préfère prévenir pour ne pas que vous soyez déçus. 

La conclusion de à propos de la Série Télé : Pilote

David Q.
68

L’épisode pilote de la série Sleepy Hollow est suffisamment complet et bien fait pour qu’on veuille continuer à suivre la série. Les acteurs se montrent convaincant et la mise en scène ainsi que le scénario, même s’ils sont amenés rapidement, nous font adhérer au concept sans trop de problèmes. Il faudra voir si les épisodes suivant vont venir confirmer les promesses du pilote ou pas. 

Que faut-il en retenir ?

  • Bonne ambiance
  • Acteurs convaincants
  • Introduction rapide et efficace

Que faut-il oublier ?

  • Acceptation un poil trop rapide de la situation

Acheter la Série Télé Pilote en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Pilote sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Sleepy Hollow

  • Voir la critique de sleepy hollow OST : Elfman ne s'est pas endormi !
    85

    sleepy hollow OST Critique du musique par Manu B.

    Elfman ne s'est pas endormi ! : Ce projet de Sleepy Hollow est pile dans l'univers de Tim Burton, dont il a fait une adaptation très personnelle, et coïncide avec…
    Temps de lecture : 1 mn 36

  • Voir la critique de Sleepy Hollow : Burton résuscite la Hammer Films
    85

    Sleepy Hollow Critique du film par Nicolas L.

    Burton résuscite la Hammer Films : Sleepy Hollow, véritable conte macabre saupoudré d’humour et de poésie, n’est peut-être pas le film le plus personnel de Tim Burto…
    Temps de lecture : 5 mn 57

  • Voir la critique de Sleepy Hollow : Une adaptation intimiste
    75

    Sleepy Hollow Critique du film par Manu B.

    Une adaptation intimiste : Tim Burton a su retourner aux origines, c'est à dire au texte de Washington, et se l'approprier. Ce film est un beau conte macab…
    Temps de lecture : 3 mn 47

  • Voir la critique de Sleepy Hollow : Un cavalier sans tête pour une leçon de cinéma...
    75

    Sleepy Hollow Critique du film par Gil P.

    Un cavalier sans tête pour une leçon de cinéma... : Plein du gothisme sur lequel Tim Burton a bâti son imaginaire, le film illustre la virtuosité en frôlant les thèmes hollywoodiens …
    Temps de lecture : 4 mn 4