75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Bubba Ho-tep - Edition Spéciale 2 DVD
Bubba Ho-Tep > Bubba Ho-tep - Edition Spéciale 2 DVD >

Critique du Film : Bubba Ho-tep - Edition Spéciale 2 DVD

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 24 septembre 2006 à 1610

Elvis est de retour ! Et sur 2 DVD ! La Classe !

L'Image
L’image est parfaite si l’on se base sur le matériel d’origine. Je rappelle tout juste que le film est un petit budget au cas où. Nous retrouvons une légère granulation qui n’est pas déplaisante et le jeu des couleurs et les contrastes sont souvent réussis. Un petit regret sut la traduction des hiéroglyphes égyptiens qui superpose la traduction anglaise et française.


Le son
Oubliez de suite la version française, mal doublé digne d’un téléfilm et surtout ne rendant en rien hommage au travail de Bruce Campbell. Même si le 5.1 tient la route, oubliez vraiment la piste française pour profiter de la V.O. Nous ne sommes pas face à une production Jerry Bruckheimer, bien entendu vous n’aurez donc pas de quoi mettre vos emplis à grosses épreuves. Mais dans tous les cas, les dialogues sonnent bien, la superbe musique de Brian Tyler ressort très bien et les bruitages de même.
Les Bonus
Alors là, c’est le paradis sur terre ! D’habitude les petits films n’ont pas le droit à autant de matières et en plus digne d’intérêt. Il faut dire que le film méritait un tel traitement et l’éditeur la comprit et je l’en remercie. Les Bonus sont répartis entre les 2 DVD.
DVD1 En plus du film, vous aurez le droit à deux commentaires audio. Le premier étant mené par Don Coscarelli et Bruce Campbell. Les deux compères et arrêtent pas de parler et d’échanger des idées. Ainsi, on apprendra même que Don Coscarelli ne semble pas vraiment fier de son travail sur Dar l'invincible. Plein de petites informations et sans langue de bois qui nous montre à quel point faire un film indépendant aux États-Unis devient dur.
Le deuxième commentaire audio est fait par le King lui-même ^^ si si ! Elvis y découvre le film avec nous, et mange même du pop Corn. Encore une fois une prestation et une énergie digne de Bruce Campbell.
Toujours sur le même DVD, vous aurez le droit à un lot de bandes-annonces, celles du film bien entendu, mais aussi de la collection MAD Asia. J’allais oublier d’évoquer la petite présentation de Bruce Campbell du film fait lors d’une occasion d’une avant-première de Londres ou il n’avait pas pu venir. Il y rappelle même avec amusement le rêve de tous ses fans : Evil Dead 4. Hélas, pour nous cela demeure une joke.

DVD2 Tout commence avec un making-off d’environs 46 minutes. Celui-ci est séparé en plusieurs partis et se révèle en plus d’être intéressant, sans langue de bois. Le film s’est fait pour presque 500 000 dollars et pourtant il évoque à quel point, ce fut déjà dur de réunir une telle somme. Les maisons de productions jugeant qu’un film n’ayant pour héros que des vieilles personnes ne pourrait intéresser personne. On y découvre les phases de maquillages, le tournage, les costumes et même la conception de la musique.

La lecture de Joe Lansdale est un bonus de 7 mn, ou ce dernier nous lit la nouvelle dans laquelle s’inspire le film. Cela demeure intéressant puisque, nous permets de comparer la matière de base et le rendu.
Le King et moi est une interview de 20 minutes de Don Coscarelli, ou celui-ci revient sur le film, pas mal d’informations étaient déjà présentes sur le commentaire audio, mais on ‘y apprend cependant quelques petites choses supplémentaires comme le fait que Bubba Nosferatu était parti sur un amusement avant de devenir aujourd’hui un projet réel.

L’Interview de Bruce Campbell est assez décevante, non pas que l’acteur la joue marketing, au contraire il a un certain franc parlé, mais parce que celle-ci ne dure que 11 minutes et en fait rassemble 2 interviews ou l’acteur du coup se répète sur le gros des idées. Dommage, qu’elle ne dur pas plus longtemps.

L’avant-première Londres, permet de voir le réalisateur présenter son film et répondre a deux questions. Dans le public figurait Edgard Wright, réalisateur de Shaun of the Dead, et apparemment lui-même était enthousiaste sur le film. Je le comprends !
Elvis my hapiness : Le fan-club français est un reportage de 15 minutes sur comme dis dans le titre : un fan-club français d’Elvis. Peu intéressant et surtout n’ayant aucun rapport avec le film. À la limite le point de vu d’un fan d’Elvis sur le film aurait été intéressant, mais ce n’est même pas le cas. Inutile.
Debil Dead : une perle ! Rien n’a voir avec le film, mais pas grave ! Dans ce film de 3 minutes, nous voyons Bruce Campell et Christophe Lambert en patte à modeler s’affronter. 100% jouissif pour tous les fans de Ash et de Connor MacLeod. Juste derrière en suivra une petite interview de 6 minutes du réalisateur du court métrage : Pierre Fernandez.

Nous terminons par les habituelles scènes coupées (3) qui ne sont pas vraiment sensationnelles. À noter aussi la présence d’une galerie photo et d’un clip musicale de Brian Tyler déjà présent lors du making-off.

La conclusion de

Au final une édition Collector terrible ^^ Le film en lui-même mérite déjà l’achat, mais en plus le making-off, les commentaires audio et le court métrage Debil Dead combleront de bonheur les fans !

Que faut-il en retenir ?

  • Le film
  • Les commentaires audio
  • Le Making-off
  • Debil Dead

Que faut-il oublier ?

  • Le doublage français
  • Elvis my hapiness (bof)

Acheter Bubba Ho-tep - Edition Spéciale 2 DVD en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Bubba Ho-tep - Edition Spéciale 2 DVD sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Bubba Ho-Tep

En savoir plus sur l'oeuvre Bubba Ho-Tep