75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Bubba Ho-Tep
Bubba Ho-Tep >

Critique du Film : Bubba Ho-Tep

Avis critique rédigé par David Q. le vendredi 17 février 2006 à 0728

La momie contre les retraités

Contraction du mot Bubba, paysan du fin fond de la cambrousse américaine, et de Ho-Tep, divinité égyptienne, le titre du film résume assez bien ce que vous allez y trouver. En plein milieu de nulle part, une paisible maison de retraite voit de mystérieuses disparitions se produire. Sébastien Haff, alias le véritable Elvis Presley, aidé par un JFK encore en vie lui aussi, vont organiser la défense de l'hospice contre ce mort-vivant venu aspirer l'âme de ces pauvres vieux.
Vous l'aurez compris rien qu'à la lecture du scénario, Bubba Ho-Tep joue dans une catégorie à part. Une histoire à peu près crédible est élaborée pour nous expliquer ce que fait Elvis dans cet hospice. Pour ce cher JFK, c'est beaucoup plus invraisemblable vu qu'il est maintenant noir. Mais l'ensemble laisse toujours le doute sur la santé mentale des protagonistes qui peuvent être interprétés comme deux vieux fous qui se prennent pour leur idole ou comme deux vieux que personne ne croit. Dans les deux cas, le film reste très comique pour peu qu'on adhère au style.
Le style parlons-en. Le film commence par une caméra déambulant dans les couloirs de la maison de retraite sur fond de musique suspens à deux balles. On voit ensuite Elvis allongé dans son lit et apitoyé par son sort et ses problèmes physiques. Problèmes amenés de manière bien crue, comme le reste du film, puisqu'il a "une excroissance à la bite" dixit le King. Les dialogues et les situations ne se cantonnent pas à du politiquement correct, ainsi vous verrez la nurse d'Elvis soulager son membre inférieur de sa pathétique condition - en d'autres termes le branler - ou encore le regard lubrique d'Elvis sur les courbes de la fille de son voisin de chambre. Vous verrez aussi les difficiles conditions de vie de ces vieux dont le regard de la caméra n'arrange rien. Mais tout est tellement exagéré à l’extrême, comme les maquettes dans la chambre de JFK reconstituant son fameux assassinat, l'allure débile de la momie, les scènes avec le scarabée géant ou le moment où nos deux compagnons se costument pour partir en croisade, tout est tellement inattendu et abusé - comme diraient les jeunes de banlieue - que ça en devient drôle du début à la fin. Bien sur, si vous allez voir ce film d'une façon trop sérieuse vous n'arriverez pas à vous imprégner de l'ambiance et à saisir l'intérêt du film : passer un bon moment de détente et de rigolade sans chercher à comprendre une quelconque morale ou intrigue. Quand vous avez compris ça, Bubba Ho-Tep vous comblera de par son authentique déclencheur de rires Bruce Campbell.

La conclusion de

Une comédie complètement déjantée et crue qui saura vous séduire pour peu que vous l'abordiez dans le bon état d'esprit. C'est pas tous les jours qu'on se moque de deux icônes américaines contemporaines. Espérons que le film aura le succès escompté pour voir venir la suite annoncée...

Que faut-il en retenir ?

  • Une comédie délirante qui n'hésite pas le ridicule
  • Bruce Campbell excellent et hyper crédible en Elvis
  • Une plaidoirie engagée contre les conditions des maisons de retraite

Que faut-il oublier ?

  • Un style qui peut déplaire au point de vite sortir de la salle

Acheter Bubba Ho-Tep en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Bubba Ho-Tep sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Bubba Ho-Tep

En savoir plus sur l'oeuvre Bubba Ho-Tep