75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Found >

Critique du Film : Found

Avis critique rédigé par Richard B. le mercredi 4 septembre 2013 à 09:23

fratrie et décadence.


Marty, adolescent de douze ans, est l’incarnation du fils idéal: il est appliqué dans son travail, il est poli, il ne fait jamais d'histoire… Bref, Marty est un garçon avec une morale plutôt saine. Seul élément préoccupant pour sa maman : Marty aime un peu trop les films d'horreur. Il faut dire qu’il est plutôt allé à bonne école. Le paternel ne rechignant pas à en regarder quelques-uns avec son fiston et le grand frère possèdant une bonne collection de VHS. À côté de cela, son aspect "trop sage" et trop "geek" sur les bords aurait par contre tendance à faire de lui la tête de turc de ses camarades. Bien que passionné par le cinéma d’horreur, Marty est le genre de garçon à faire la différence entre fiction et réalité, et entre le bien et le mal. Par contre, ce n’est indéniablement pas le cas de Steve, frangin au caractère ouvertement rebelle aimant à prolonger le plaisir que lui procurent les spectacles trashs en pratiquant lui-même, le soir venu, des atrocités sur des innocents.

Extrait Found

Found est clairement le type de film qui sera visible sur grand écran uniquement dans le cadre d'un festival (il pourrait même être refusé par des distributeurs jugeant certainement le produit trop extrême). Non pas que le film de Scott Schirmer rivalise en terme de "gore" avec les longs-métrages les plus extrêmes dans le domaine. Non, ce dernier, bien que possédant quelques passages particulièrement démesurés en la matière, peut surtout indisposer l’audience de par son atmosphère et son ambiance particulièrement crues aptes à glacer les spectateurs autant par sa cruauté visuelle que morale. Bref Found a tout de l'ennemi public numéro un des comités de censure et, à la vision finale, on peut tout à fait comprendre. Il faut un minimum de jugeote, de recul et un mental assez zen pour aborder Found. Une interdiction aux moins de 17 ans est en effet pour le coup certainement recommandable.

Extrait Found

Si l’on se base sur la première partie du film, Found est plutôt sobre et assez proche du film "teenagers" des années 80. On y suit l'aventure d'un gamin de 12 ans qui décore sa chambre avec des affiches de grands classiques de l'horreur. On y voit bien quelques têtes coupées, mais jusque-là, rien de vraiment choquant, surtout que le ton du départ (avec la voix off qui accompagne de temps à autre le film) entretient une certaine légèreté. Tout va réellement basculer via une scène centrale où le jeune Marty (interprété par Gavin Brown) découvre une vidéo - particulièrement réaliste - dans la collection du grand frère. Une séquence d'ailleurs remarquablement montée à travers des changements de formats en fonction du support. Mais surtout une séquence qui hisse le film à un niveau d'atrocité visuel qui fera détourner déjà bien des regards de spectateurs. Si, d'ailleurs, ce passage restera le plus trash visuellement, il participera surtout à servir d'intermédiaire à une autre scène à venir, qui, elle, jouera entièrement sur l'imagination du spectateur. Et comme le spectateur a, du coup, indirectement conscience du niveau des atrocités que peut commettre le psychopathe, cela pousse à imaginer le pire. Et ça fonctionne !

Extrait Found

Visuellement le film de Scott Schirmer, qui signe ici son premier long métrage, montre quelques limites propres aux budgets - on sent parfois le bricolage - et le rendu d'image n'est pas aussi travaillé que certaines productions "d'horreur" plus friquées. Reste que l'on dénote un savoir-faire indéniable, surtout à travers une bonne gestion de la montée progressive de la tension. Le réalisateur ne manque pas de bonnes idées en terme de mises en image, avec une photographie au rendu plutôt agréable. Mais surtout, il parait clairement que Scott Schirmer n'aurait jamais pu mettre en scène le même film avec des moyens plus ambitieux. On peut sainement se questionner sur la morale du scénario - tirée d'une nouvelle écrite par Todd Rigney et qui collabore ici avec Scott Schirmer pour donner vie à ses mots - surtout que la conclusion se montre particulièrement ambiguë. Ainsi, Found ne laisse pas indifférent, propose une certaine analyse de l'horreur vue sur toile, et fait définitivement pas penser à quelque chose de déjà vu. Pas si mal pour un premier film non ?

Que faut-il en retenir ?

  • Un film choc.
  • Un thème choc.
  • Une bonne réalisation.

Que faut-il oublier ?

  • Une conclusion à la morale douteuse.
  • Quelques limites propres au budget.
60

Parmi les films "surprises" découvert en festival, Found s'impose comme un film réellement trash, qui pourrait sans soucis avoir sa place dans la catégorie : "film de minuit". Ce film qui oscille entre "petit budget" et mise en scène particulièrement habile, a l'audace de placer l'horreur ultime via le point de vue d'un enfant de 12 ans. Found est donc à ne pas mettre entre toutes les mains, mais est indubitablement digne d'intérêt !

Critique de publiée le 4 septembre 2013.

Suis nous sur facebook !

Notre critique vous a convaincu ? Pourquoi ne pas l'acheter ?

Nous vous proposons de comparer les prix de ce produit sur différents sites d'achats en ligne dans lesquels vous pouvez avoir confiance. Constituez votre panier grâce aux liens suivants qui vous proposerons différentes éditions ou des produits similaires.

Trouver ce produit sur Fnac.com Trouver ce produit sur Amazon.fr