75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : The Man from the Future
The Man from the Future >

Critique du Film : The Man from the Future

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 1 septembre 2013 à 2323

Retour vers le passé.

Parfois, on se questionne sur le bon sens du marché du film. Film brésilien en tout point remarquable, bien que datant de 2011, The Man from the Future était jusqu'ici passé inaperçu à travers le reste du monde. L'erreur est désormais réparée. Le film de Claudio Torres a commencé sa carrière internationale au Bifff, et désormais, on n'en doute plus, ce n'est qu'un début !

À temps partiel, Joao est un professeur de physique aigri. Le reste de son temps, il l'occupe à imaginer une nouvelle forme d'énergie alternative. Homme d'une intelligence remarquable, il n'en reste pas moins un poil prétentieux, quasiment sans amis et surtout sans la moindre attache sentimentale depuis l'année 1991. Depuis cette époque, Jao est poursuivi par le surnom de "Zéro" et reste traumatisé par la perte de l'amour de sa vie, Héléna, désormais célèbre mannequin féminin à qui tout semble réussir. Alors que son projet d'énergie s'apprête à passer entre de nouvelles mains, Joao décide de tenter une ultime expérience qui peut le conduire soit à son renvoi, soit à sa grande réussite - prouvant au monde qu'il est loin d'être un zéro. La tentative entraine un résultat inattendu. Joao se retrouve propulsé dans le passé, pile l'année où tous ses déboires ont commencé. L'opportunité de changer son avenir étant trop grande, il décide de retrouver son « jeune-lui » afin qu'il ne commette pas les mêmes erreurs.

Extrait Man from the future

Entre Timecrimes pour son aspect "jeu de miroir ", L'Effet Papillon pour ses répercutions sur la ligne temporelle et enfin Retour vers le futur pour son côté bon enfant ainsi que bal d'étudiants prédominant pour changer le futur, The Man from the Future apparait comme aussi carré dans sa thématique que divertissant dans sa forme globale. Claudio Torres - qui écrit, en plus de réaliser ce film - a su s'entourer d'une équipe technique de valeur, des décors jusque dans les effets spéciaux, car tout se trouve en parfaite harmonie. Le réalisateur a su aussi trouver un parfait directeur de la photographie en la personne de Ricardo Della Rosa qui amène une image très belle, du moins très proche des blockbusters espagnols modernes. Reste qu'il est vrai qu'ici, visuellement, le film est clairement un hommage aux films américains et que l’identitaire se retrouvera donc plus du côté du jeu des acteurs que de la technique.

Extrait Man from the future

The Man from the Future ne livre pas tous ses atouts dès le départ. Au premier abord, le film de Claudio Torres se trouve être une sorte de très bon patchwork, rempli de références vers la science-fiction des années 80 – on s'amuse par exemple lorsque le héros demande à la façon de Kyle Reese, le jour, la date et l'année ou il se trouve – ou encore les comédies atypiques de cette même période. On évolue, en fait, pas loin du ton de films type "Une créature de rêve" même s’il fait aussi écho aussi à un type d'humour du cinéma espagnol moderne (bien que ce ne soit pas la nationalité du film). Par la suite, le film prend de la gravité, avec des jeux autour des réalités temporelles et des répercussions sur le temps, non pas seulement sur des éléments entourant le personnage de Joao, mais aussi sur sa propre personne. On croit réellement aux explications données. Tout le travail sur l'espace-temps parait particulièrement bien écrit et apporte une certaine ampleur même si le ton demeure volontairement léger. Nous sommes avant tout devant une comédie sentimentale. Bon, il y a justement bien une ou deux lourdeurs propres à ce genre, mais l'ensemble passe plutôt bien, et le côté surprise prédomine.

Extrait Man from the future

Le film doit aussi beaucoup à son casting qui fonctionne très bien, Wagner Moura arrive à créer différentes personnalités de son même "moi" avec une certaine subtilité, même si le tempérament très "Latino" déstabiliseront peut-être le public de base peu enclin à une gestuelle pouvant paraître parfois excessive. Il est amusant de voir aussi comment  le personnage de Joao peut passer d'antipathique à amical et comment le dédain peut devenir compassion. C'est donc tout un éventail de sentiments que l'on ressent à travers un même personnage. Mais l'attention se portera surtout sur Alinne Moraes, femme resplendissante, voir même "bombasse atomique" mais au rôle tout en consistance qui, tout comme pour Joao, arrivera aisément à faire chavirer les cœurs.

La conclusion de

Retenez donc bien le titre de "The Man from the Future", et croisez les doigts pour que ce dernier arrive vite dans les pays francophones, car s'il vient à débarquer en salle près de chez vous, ou finalement sortir en DVD, il est de ces films à voir et à posséder. Entre Retour vers le futur et L'Effet Papillon (version positive), le film de Claudio Torres nous propose une comédie sentimentale de science-fiction de très haute qualité, comme celles que l'on ne voit pas régulièrement.

Acheter The Man from the Future en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The Man from the Future sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+