75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de cartes : Nosferatu
Nosferatu >

Critique du Jeu de cartes : Nosferatu

Avis critique rédigé par Maxime C. le jeudi 15 août 2013 à 1534

Serez-vous mordus ?

1887... Un vampire se réveille pour étancher sa soif de sang. Des femmes et des hommes courageux s'allient pour l'anéantir. Ils devront déjouer les manigances de Renfield, son fidèle serviteur.

Aidé de son complice Renfield, le vampire Nosferatu va tenter de mordre ses victimes avant l'aube... Mais les chasseurs vont mener une lutte acharnée pour le démasquer, car il se cache parmi eux !

Nosferatu

Un pieu, un seul essai.

Nosferatu appartient à la catégorie des jeux à rôles cachés tel que le très célèbre Loups Garous de Thiercelieux, le genre de jeu que l’on emmène partout pour jouer en groupe. Tout le matériel est donc rangé dans une petite boîte qui tient dans la poche. Les cartes sont dans un format carré sans aucun texte ni icônes (à l’exception des 3 pouvoirs) laissant la place à de larges illustrations explicites pour une compréhension immédiate.

Nosferatu Cartes rôles

Gare aux morsures !

Nosferatu est un jeu dans lequel deux camps s’opposent : Le Vampire et Renfield contre les Chasseurs. Au début du jeu tous les rôles sont cachés à l’exception de Renfield. Le joueur incarnant ce personnage est une sorte de maître du jeu qui a tout de même un rôle à jouer puisqu’il doit tout faire pour aider discrètement le Vampire afin de remporter la partie.

Pour remporter la partie, les Chasseurs doivent identifier le Vampire et le tuer avec le Pieu ancestral, avant qu’il n’ait pu placer 5 cartes Morsures. Si un chasseur se fait tuer par erreur avec le Pieu ancestral, la partie prend fin également, Renfield et le Vampire étant victorieux.

En début de partie, Renfield attribue secrètement une carte Rôle aux autres joueurs, choisissant ainsi qui sera son partenaire Vampire, puis chacun pioche 2 cartes.

Un tour est composé de 4 phases de jeu :

1- Tour de table :

Le porteur du Pieu ancestral commence le tour de table. A son tour, chaque joueur à l’exception de Renfield pioche 2 cartes puis défausse une carte de sa main face visible et en donne une à Renfield face cachée. Après chaque joueur on révèle une carte Horloge. Si une Lune est révélée, le tour se poursuit, mais si l’Aurore est révélée, le tour de table prend fin, les joueurs suivants ne participent pas.

2- Résolution de la pile actions :

Renfield inspecte secrètement les cartes qui lui ont été données. Il y a 4 types de cartes Action : les Morsures, les cartes Nuit, les Rumeurs et les Composants.

Les Morsures rapprochent le Vampire et Renfield de la victoire tout en réduisant de 1 la réserve de cartes du joueur qui se faire mordre. S’il y a une morsure dans la pile d’action, Renfield l’attribue au joueur de son choix. Les cartes Nuit aident l’équipe de Nosferatu car elles sont ajoutées à la pile Horloge pour réduire la probabilité de voir apparaître l’Aurore. Les Rumeurs ne servent qu'à diluer les indices, et enfin les Composants permettent de lancer un rituel si tous les joueurs donnent cette carte Action à Renfield pendant le tour de table.

Nosferatu Cartes Action

3- Pieu ancestral :

Si la carte Aurore a été révélée, le porteur du Pieu ancestral doit soit l’utiliser pour tuer, ou le transmettre au joueur de son choix. Bien sûr, si le Vampire est le possesseur du Pieu, il peut seulement le transmettre à un autre joueur.

Si l’Aurore n’a pas été révélée, Renfield doit placer le Pieu Ancestral devant un autre joueur.

4- Fin de manche :

Les cartes Horloges sont rassemblées et mélangées pour être replacées en pile, faces cachées. Puis Renfield défausse faces cachées toutes les cartes que les joueurs lui ont données.

Nosferatu Partie en cours

Une tension présente dans toutes les parties.

Si Nosferatu appartient à la catégorie des jeux à rôles cachés, il n’est en aucun cas une copie des Loups Garous de Thiercelieux. La victoire ne s’acquiert pas uniquement par la psychologie mais surtout grâce à une bonne coordination tactique des joueurs au sein d’un même camp. Impossible d’éliminer un joueur sans véritables indices apparents, car dans Nosferatu utiliser le pieu signe l’arrêt du jeu. Les chasseurs doivent communiquer au maximum pour réussir à lancer des rituels, gaspiller le moins possible de cartes Composant, et déceler tous les indices possibles pour démasquer le Vampire. Ce dernier quant à lui doit réussir à jouer des Morsures tout en essayant de brouiller les pistes au maximum quitte à aider les chasseurs à lancer un rituel pour mieux se fondre dans la masse, ou à se défausser d’une morsure tout en promettant de jouer un ingrédient qu’il ne possède pas. Mais même s’il doit rester discret, impossible pour le Vampire de rester passif sous peine d’être pénalisé. Si aucune morsure n’a été attribuée avec la fin de la pioche, les joueurs peuvent choisir de dévoiler un des rôles.

Nosferatu Cartes

Autre aspect important dans Nosferatu : Tout le monde joue. Aucun joueur n’attend passivement la fin de la partie, et si Renfield peut dans un premier temps faire penser à un personnage Maître du jeu, il a pourtant un rôle déterminant. Seul joueur à connaître les rôles de chacun, il peut réellement semer le doute au sein des chasseurs en positionnant efficacement les morsures et le pieu tout en usant habilement de la parole. Mais Renfield n’est pas là que pour semer le trouble, il est également un véritable partenaire du joueur Vampire, une sorte de copilote. Il peut par exemple l’aider à refaire sa main en lui donnant le pieu, ou au contraire l’éloigner pour qu’il puisse placer une morsure sans trop de suspicion. Renfield a un rôle d’autant plus important à 5 ou 6 joueurs car l’Aurore à de nombreuse chance d’apparaître, lui donnant la possibilité de choisir ou placer le pieu plus souvent qu’à 7 ou 8 joueurs.

Vous l’aurez compris, Nosferatu est un jeu simple, complet et intense dans lequel chaque rôle est aussi intéressant à jouer qu’un autre. Mais malgré des règles dépliables très claires et lisibles, car écrites en palier sous la forme d’un pas un pas, la première partie n’est pas des plus évidentes, surtout pour Renfield et le Vampire. Les joueurs sont hésitants, tâtonnent le terrain le temps de s’imprégner de leur rôle et d’en comprendre les subtilités, mais l’envie de rejouer est immédiate. Les parties s’enchaînent ensuite avec fluidité sans se ressembler et avec toujours autant d’intensité.

La conclusion de

Des parties courtes et intenses, du bluff, de la tactique, du suspens et de la mauvaise foi, Nosferatu est prenant que l’on soit Chasseur, Vampire ou Renfield. L’impossibilité d’utiliser le pieu sans avoir de véritables indices apporte une tension à chaque partie et renforce les échanges entre joueurs auxquels Renfield et le Vampire peuvent se joindre pour brouiller les pistes habilement. Un excellent jeu que ce soit à 5 ou à 8 joueurs !

Que faut-il en retenir ?

  • Un jeu différent que l’on soit Chasseur, Vampire ou Renfield
  • Pas de joueurs qui attendent passivement
  • La tension des fins de partie liée au pieu
  • Aussi bon à 5 qu’à 8 joueurs

Que faut-il oublier ?

  • Les illustrations sont sympas mais pas exceptionnelles. On attendait mieux de la part d’Ismaël  qui a fourni un excellent travail sur Archipelago.

Acheter Nosferatu en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Nosferatu sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Nosferatu

En savoir plus sur l'oeuvre Nosferatu