75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Nosferatu - Para Bellum
Nosferatu - Para Bellum >

Critique de la Bande Dessinée : Nosferatu - Para Bellum

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 6 octobre 2012 à 1126

Messes sanglantes

Avant de retrouver Erick embarqué sur un ferry pour l’Iran en « compagnie » de Nosferatu et Vladek, on découvre, en 8 planches effroyables de cruauté, le passé douloureux du chasseur de vampires. Une tranche de vie et de mort qui amène une justification au comportement emporté et quasi-suicidaire de cet ancien militant écologiste et père de famille comblé. Puis, après cette sanglante introduction, Olivier Peru et Stefano Martino nous emmènent sur les sites archéologiques de l’ancienne Mésopotamie, à la découverte de l’ancienne cité des Obscurs. A travers ce bond dans un lointain passé, les auteurs nous offrent leur propre vision de l’origine des vampires et leur agissements à travers les siècles, créant des liens très amusants entre cette légende des Obscurs, les passages de la Bible et des textes plus récents (comme la geste des chevaliers de la Table Ronde).  A cette occasion, on redécouvre une nouvelle fois le don d’Olivier Peru pour créer des intrigues solides et complexes.

En milieu d’album, retour vers le présent, pour la mise en place d’un impressionnant affrontement entre les différentes factions qui, jusqu’à présent, n’ont fait que s’égratigner. Dans une situation de guerre « underground », confronté à différents dilemmes, Nosferatu va y dévoiler une facette inattendue de sa personnalité. Intégré dans une histoire horrifique pleine de meurtre, d’hémoglobine et d’action, le thème de l’amour éternel se voit excellemment traité, de manière directe et viscérale (même si l’on s’y attend, l’apparition de quelques protagonistes fournit son effet). Le coup de crayon de Stefano Martino fait des merveilles dans le registre de l’efficacité, servi par une mise en cadre privilégiant le dynamisme.  Bref, de l’excellent travail, fourni pour un duo d’artistes que l’on aimerait revoir rapidement à l’œuvre ensemble.

 

La conclusion de

Le tome 2 de Nosferatu ne déçoit pas. Mieux, l’œuvre gagne encore en interet. L’intrigue monte en puissance, avec un mythe vampirique très bien exploité, et les révélations sont toutes pertinentes. Le duo Martino-Peru fonctionne ici de très belle manière, le style réaliste et viscéral du dessinateur se mariant parfaitement avec un scénario adulte riche, loin des bluettes de Twilight (on pense plus au Necroscope) de belles idées.

Que faut-il en retenir ?

  • Une intrigue captivante et complexe
  • Des personnages forts
  • Un trait très efficace
  • De nombreux sous-aspects bien rendus

Acheter Nosferatu - Para Bellum en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Nosferatu - Para Bellum sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Nosferatu

En savoir plus sur l'oeuvre Nosferatu