75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Mara Jade
Mara Jade >

Critique de la Bande Dessinée : Mara Jade

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 25 novembre 2010 à 2357

Mara Jade au pôle emploi

Aux début des années 1990, la branche d'édition de George Lucas décida de redonner vie à la saga Star Wars à travers des romans. Une trilogie, devant donner le coup d'envoi de l'Univers Étendu à travers les livres, fut confiée à l'écrivain Timothy Zahn . Zahn, aujourd'hui considéré comme l'un des meilleurs auteurs Star Wars grâce à la trilogie de La Croisade noire du Jedi Fou, avec ses nouveaux personnages devenus cultes comment Thrawn, Talon Karde et bien sûr Mara Jade, qui a le droit ici à sa propre histoire en bandes dessinées.

Pour ceux découvrant le personnage, sachez que Mara Jade est appelée La Main de l'Empereur, à savoir celle qui effectue les basses besognes du chef de l'Empire comme des vols, intimidations et autres assassinats avec plus de subtilité qu'un Dark Vador. Déjà, on peut se réjouir que l'histoire soit l'œuvre de Zahn en personne mais, de plus, il est aidé par un autre grand de l'Univers Etendu à savoir Michael A. Stackpole, créateur lui des séries de livres sur L'Escadron Rogue. La présence de ces deux auteurs apporte une sorte de caution scénaristique à l'ensemble qui fait que l'histoire est bien écrite, agréable à suivre avec sa galerie de personnages, qu'ils viennent des films, des livres ou soient nouveaux. L'histoire s'étale en fait entre le Retour du Jedi et ce qui s'en suit. On suit donc une partie de « la reconversion » de Mara Jade après la mort de l'Empereur, une disparition dont elle se tient pour responsable étant donné qu'elle a échoué à tuer Luke Skywalker chez Jabba le Hutt. Mais juste avant la mort de l'Empereur, Jade devait s'occuper d'une organisation du crime, La Nébuleuse Noire, renaissant des cendres du Soleil Noir, organisation démantelée dans Les Ombres de l'Empire, qui se déroule avant le Retour du Jedi. Donc Mara Jade est partagée entre ce dernier boulot et le fait de fuir un Empire où les opportunistes comme Ysanne Isard sont curieux des informations qu'elle possède mais aussi conscients des dangers qu'elle représente.

L'histoire est donc très riche et bien maîtrisée, lui permettant de s'insérer sans problèmes dans la chronologie officielle puisque les évènements des films ne sont que très secondaires et Mara Jade croise peu le chemin des personnages créés par George Lucas. On voit que les deux scénaristes sont des familiers de l'univers et on retrouve avec plaisir quelques uns de leurs personnages fétiches, comme Jade, bien sûr, pour Zahn, mais aussi la chef des renseignements Isard pour Satckpole, qui devient une ennemie féroce de la Main de l'Empereur. Le parcours de Jade du sommet jusqu'aux bas-fonds de la galaxie est bien retranscrit grâce à l'a présence (trop ?) importante de ses pensées faisant d'elle quelqu'un de vite attachant malgré qu'elle se tienne du mauvais coté de la barrière. Aussi sérieuse que soit l'histoire, les deux romanciers n'oublient pas quelques doses humoristiques légères assez efficaces comme cette partie narrant comment une tueuse professionnelle se divertit quand elle est de repos. Malgré cela, les comics ne s'écrivent pas comme des romans et on ne peut s'empêcher de trouver qu'il manque du rythme et du dynamisme à l'ensemble, le découpage par chapitres est trop palpable et le dessin peine à se calquer sur le script parfois inutilement trop présent. Reste qu'on peut saluer les auteurs pour nous faire connaître des endroits reculés de la galaxie avec sa galerie de créatures toujours bien dessinées.



Les dessins sont d'ailleurs l'œuvre de l'Espagnol Carlos Ezquerra, qui a longtemps travaillé pour 2000 AD où il co-créa par ailleurs Judge Dredd. Ici, force est de constater que son travail semble daté. Les personnages sont quelque peu rigides et l'illustration à parfois du mal à suivre l'action qui manque vraiment de punch. On attendait un peu mieux de la Main de l'Empereur durant ces combats. Cette dernière manque d'ailleurs clairement de personnalité dans son dessin, ses gros plans piquent parfois un peu les yeux tout comme la succession de tenues qui lui sont affublées faisant penser aux pires des clips des années 1980... Un comble quand on sait que c'est le personnage principal de l'œuvre. Néanmoins tout n'est pas noir, Ezquerra à le mérite de proposer de très beaux décors avec une myriade de créatures toutes aussi réussies les unes que les autres. De même, le découpage est plutôt bien pensé permettant quelques pleines pages magnifiques ou encore des jeux de lumières parfois assez bluffants. Mais dès qu'on se rapproche de l'action, où qu'il y en a, cela tient un peu moins la route...

La conclusion de

Mara Jade est donc un travail assez honnête doté d'un scénario aussi complexe et intéressant mais manquant de rythme. Le dessin, quand à lui, fait son âge en oscillant entre le très bon et l'assez moyen. Si le résultat global est assez positif, on ne peut s'empêcher de penser qu'on est passé à côté de quelque chose vu le casting créatif de l'œuvre. Dommage.

Acheter Mara Jade en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Mara Jade sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars