75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Heavy Metal Jedi
Heavy Metal Jedi >

Critique de la Bande Dessinée : Heavy Metal Jedi

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 29 juillet 2010 à 1825

C'est l'Empire Contre-Attaque qu'on assasine !

Sortie en 2003 dans le sillage de l'Attaque des Clones et de tous les produits dérivés Star Wars liés à la fameuse Guerre des Clones, le très bon dessin animé de Gendy Tartakovsky se voit décliné en comics.

Cette série produite par George Lucas et Cartoon Network en 2003 fut l’œuvre du père de Samurai Jack et du Laboratoire de Dexter avec deux saisons. Ces cours épisodes offraient une approche cartoon et décomplexée de l’univers Star Wars, avec de l’action pour l’action dans une mise en scène explosive et savamment maîtrisée réussissant à nous en mettre plein la vue. Du fast-food télévisuel bigrement efficace en somme. Mais quand il s’agit de les adapter en comics c’est une autre paire de manche.

Le travail semble avoir été confié à Haden Blackman, scénariste et éditeur important de la branche comics de la maison Lucas. Ainsi, il scénarise les trois courtes histoires de ce premier tome. L’esprit de la série est gardé avec l’idée de mettre à chaque fois en scène un Jedi au combat. On retrouve donc d’abord le duo phare Kenobi/Skywalker face à des créatures nyctalopes assez vicieuses, tandis que Mace Windu et Saesee Tiin s’attaquent à une armée de droïdes conséquente avec des approches différentes ; enfin on retrouve Kit Fisto dans un monde aquatique devant se défaire d’un ennemi assez inattendu, dans une histoire reprenant grandement l’épisode 5 de la première saison évoquée plus haut. Cela explique aussi le peu d’intérêt que représente ce tome, et à priori la série, puisque si l’ensemble fonctionne pour le dessin animé, ce n’est pas le cas pour les comics.


Le matériel semble bien sûr s’adresser aux plus jeunes qui préfèreront, à juste titre, la série qui, quand elle présente de l’action pour de l’action, a l’énorme avantage d’être animée… Scénaristiquement c’est donc le vide total avec des philosophies de combats offertes pour la forme. On peut toujours citer les artistes derrières les dessins, Ben Caldwell pour le premier et les frères Fillbach pour les deux autres. Ils reprennent bêtement et simplement les graphismes de la série, tout en ne pouvant en atteindre l’intensité cela va sans dire. Du bon dessin alimentaire pour eux. Les fans du rendu de la série seront néanmoins aux anges s’ils existent…

La conclusion de

Heavy Metal Jedi est donc le premier tome d’une série dont l’intérêt et la qualité laissent perplexe. Du vite lu et vite oublié, on sait que la guerre des clones est un filon exceptionnel pour Georges Lucas mais la qualité est souvent au rendez-vous pour les fans, alors que là…

Acheter Heavy Metal Jedi en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Heavy Metal Jedi sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars