75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le maître des Tours de Merle
Le maître des Tours de Merle >

Critique du Roman : Le maître des Tours de Merle

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 27 février 2010 à 1416

Initiation

Sur le faîte de sa tour, dominant son fief, Lionel de Roquevieille savourait cet instant.
Ni peur, ni haine… Plus de colère dans ses veines. Il n’était que sérénité, pour la première fois depuis si longtemps.
La boucle était bouclée, chaque chose trouvait sa chose place, voilà tout ce qu’il attendait de cette vie.
Là, en bas, fracassant glace et souillant la rivière de grandes gerbes d’écume boueuse, Malemort et les siens arrivaient…

Avec Le maîtres des tours de Merle, troisième tome du cycle de Louis le Galoup (qui en comptera cinq), l’ancien professeur d’histoire-géo Jean-Luc Marcastel réendosse une nouvelle fois sa panoplie de conteur occitan afin de replonger le jeune lecteur dans ces univers des récits fantastiques et folkloriques chers à Claude Seignolle et tous ces auteurs qui ont voué leur vie à pérenniser la tradition.  C’est donc avec toujours ce phrasé particulier, fleuri et imagé, ponctué de mots en patois et en tournures françoyses, que l’écrivain nous invite à continuer à suivre les extraordinaires aventures de Louis, un jeune paysan d’Occitania qui découvre que non seulement il est de haute naissance mais que, de plus, il est un galoup (un loup-garou).

Dans cet opus qui nous éloigne un peu de ses amis Thierry, Marion et Séverin, Louis va amener à faire la rencontre de ses pairs, apprendre quelques vérités troublantes sur son origine et une nouvelle fois affronter les hordes du comte de Marsac. La teneur initiatique du texte est indéniable. Un brin naïve et non dépourvue de clichés, son intrigue va rappeler à bon nombre de lecteurs quelques œuvres s’appuyant sur les mêmes bases (notamment la formation de Luke, dans Star Wars) mais force est d’admettre que l’ensemble est absolument captivant tant Jean-Luc Marcastel, qui prend tout son temps pour dérouler son récit, parvient à rendre ses personnages attachants et/ou détestables. Ainsi, même si Le maître des tours de Merle, dans le fond, dégage un air de déjà-vu, la forme parvient sans accroc à nous le faire oublier. On est ainsi embarqué sans mal, comme dans les précédents tomes, dans ce sud-ouest médiéval fantastique et folklorique en oubliant un peu le classicisme du canevas (qui est de toute manière parfaitement adapté au jeune lectorat).

Enfin, comme d’habitude, l’auteur conclue l’ouvrage par des annexes. Jean-Luc Marcastel nous y propose quelques délicieuses recettes de sa région, un précis de géographie et, toujours en collaboration avec le dessinateur Jean-Mathias Xavier, un résumé illustré (crayonné) du tome agrémenté, cette fois-ci, d’un appendice encyclopédique précisant les morphologies des différents types de galoups rencontrés dans le roman. Une partie graphique d’ailleurs plus convaincante que celles des deux précédents tomes (avec des loups-garous évoquant ceux de Hurlements).

La conclusion de

C’est certain, l’intrigue générale du cycle Louis le Galoup, qui dévoile progressivement, et de manière assez prévisible, ses mystères ne révolutionne pas le genre. Il n’empêche que, grâce aux choix stylistiques décidés par Jean-Luc Marcastel et au talent dont l’auteur fait preuve pour mettre en place son récit, Le maître des tours de Merle est un roman très divertissant, construit avec des personnages attachants et des méchants extrêmement charismatique. De la très bonne littérature jeunesse, qui se démarque de la masse de tous ces fades ouvrages anglo-saxons.

Que faut-il en retenir ?

  • Une œuvre qui se démarque par son style
  • Un roman jeunesse qui ne prend pas les ados pour des crétins
  • Des personnages attachants et charismatiques
  • Un décorum original

Que faut-il oublier ?

  • L’intrigue générale très classique, donc prévisible

Acheter Le maître des Tours de Merle en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le maître des Tours de Merle sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Louis le Galoup

En savoir plus sur l'oeuvre Louis le Galoup