75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : L'âge sombre
L'âge sombre >

Critique de la Bande Dessinée : L'âge sombre

Avis critique rédigé par Bastien L. le lundi 22 février 2010 à 1038

Le début de la fin

Nouvelle série de Delcourt, Dark Times nous entraîne dans les premiers jours de l’Empire faisant suite à la Guerre des Clones en nous offrant un univers plus sombre que jamais.

Ce tome fait suite à Épilogue de la série Clone Wars où avaient été introduits les personnages de Dass Jennir (le Jedi hors la loi aux allures d’Elfe) et Bomo Vertemousse, le séparatiste Nosaurien de la planète Neo Plympto dont Jennir avait épousé la cause. Mais malheureusement pour eux, tout va de travers, puisque leur armée est détruite et ils sont les seuls survivants grâce à un coup du sort. Par ailleurs, les familles des soldats qui devaient quitter la planète ont été reprises et se retrouvent réduites en esclavage afin d’être vendues sur une planète lointaine. Ils se retrouvent sur un vaisseau de contrebandier commandé par le charismatique Schrurk-Heren et son équipage hétéroclite. Les deux partis vont devoir faire équipe afin de quitter la planète cernée par l’Empire. En parallèle, on suit les premiers pas de Dark Vador / Anakin Skywalker encore rongé par les rêves du Jedi qu’il était quand il comprend ce que devient l’Empire et qu’il apprend l’esclavage accepté par l’Empereur Palpatine. Pour Jennir et Skywalker, c’est un voyage dans les ténèbres qui est mis en scène avec pour le premier, les coins reculés de la galaxie où la civilisation semble s’être perdu et pour le second, car il symbolise maintenant le Côté Obscur.

Le scénario a été écrit par Welles Hartley (qui s’était occupé de l’introduction des personnages cités plus haut) et Mick Harrison, qui fait ici son apparition dans l’univers Star Wars. Et cette histoire doit être une des plus sombre et pessimiste qu’il existe à mille lieues de la série anime Clone Wars par exemple. Les scénaristes n’hésitent pas à torturer leurs personnages qui ont déjà tout perdu et chaque victoire ayant un peu le goût de la défaite. On peut enfin voir ce que représente l’avènement de l’Empire entre un Vador contraint de perdre son humanité, un Jennir glissant vers les ténèbres ou un Bomo faisant le maximum pour essayer de sauver le peu qui lui reste. Même si l’action est bien présente, elle ne masque en aucun cas l'émotion comme le final qui provoque un choc grâce aux dialogues et non aux combats. Pour ce qui est des personnages secondaires, les différentes personnalités du vaisseau sont bien traitées ayant chacun un caractère propre avec des zones d’ombre qu’on aimerait découvrir.

Il fallait un dessinateur vraiment doué pour venir à bout d’une telle histoire et c’est le cas de Doug Wheatley (qui faisait déjà équipe avec Hartley pour l’introduction) nous offrant un dessin quasi sans défaut. Les différentes planètes visitées se détachent vraiment et le rendu presque photo-réaliste de ses gros plans sont sublimes. Dommage qu’il ne tente pas de pleines pages… Pour le reste, l’action est fluide, les expressions des personnages, même les non-humains, sont extrêmement crédibles. Bref, du bonheur pour les yeux. L’artiste se dresse à la hauteur de Jan Duursema et Brandon Badeaux ce qui est une sacrée performance.

La conclusion de

L’Âge Sombre nous emmène au plus profond des ténèbres de Star Wars avec une aventure bien écrite, rythmée et tragique. Sans oublier le dessin exceptionnel de Wheatley et vous obtenez une oeuvre indispensable pour les fans de la saga de George Lucas.

Acheter L'âge sombre en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'âge sombre sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars