75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : La Quête de Vador
La Quête de Vador >

Critique de la Bande Dessinée : La Quête de Vador

Avis critique rédigé par Bastien L. le mardi 8 décembre 2009 à 1005

Un Dark Vador palôt et vieillot...

Pour ce troisième album teinté de Côté Obscur, Delcourt propose une belle pointure en la personne d’un des vilains les plus emblématiques de la culture pop : Dark Vador / Anakin Skywalker.

La bonne idée de La Quête de Vador est que l’histoire se situe entre un Nouvel Espoir / La guerre des étoiles et l'Empire contre Attaque avec cette fameuse quête qui voit le bras droit de l’Empereur rechercher le nom et les informations concernant le destructeur de l’Étoile noire. C’est ainsi qu’au début, Vador apprend que le pilote s’appelle Skywalker et va tout faire pour le retrouver avant que son maître en prenne connaissance. L’histoire écrite par le Croate Darko Macan se concentre aussi sur le personnage de Jal Te Gniev qui fut en fait le pilote attitré de l’X-Wing que Luke Skywalker pilota lors de la fameuse bataille alors que Jal était à l’infirmerie avec une rougeole… Depuis il rumine contre Skywalker "le héros" et passe ses journées à s’en prendre à tout le monde, ce qui fait qu’il est envoyé dans un trou paumé comme agent recruteur des rebelles. Ensuite vient l’histoire de Luke qui est envoyé à Jazbina comme émissaire de l’Alliance afin de demander à la planète de les rejoindre. Cette dernière, grande exportatrice des cristaux du soleil connaît des heures sombres puisque la fille du souverain s’est faîte enlever par des terroristes et sa rescousse par Skywalker pourrait profiter à tous. Pour finir, on suit aussi les péripéties de Mala, chasseuse de prime difforme accompagnée de nombreux robots et tentant d’échapper au sort funeste que réserve Vador à tous les témoins qui ont entendu le nom de son fils.

Le problème de l’histoire c’est qu’elle est trop brève pour avoir tant de points de vus. En supprimer un aurait permis de se concentrer davantage sur les autres, et aurait été judicieux, d’autant plus que les passages sur Jazbina sont sans grand intérêt. L’idée de base était vraiment bonne, mais elle est mal mise à exécution, les personnages secondaires sont sans relief, aucune surprise n’est présente dans le déroulement des évènements… Concernant le dessin, il est l’oeuvre de Dave Gibbons, qui a quand même mis en images Les Gardiens ce qui prouve qu’il n’est pas vraiment le premier venu. Le tout est donc vraiment correct, mais on ne peut s’empêcher de trouver les dessins un peu datés, la faute peut-être à une coloration trop douce, le tout faisant parfois trop propre, trop gentil même si le dessinateur réussit à rendre les affrontements violents. C’est dommage, car la diversité des décors et des personnages proposés avait de quoi séduire. On peut aussi dire que Gibbons n’a pas été vraiment aidé par un scénario un peu bâclé.

La conclusion de

Si cette histoire avait du potentiel avec en prime la présence de Dave Gibbons, le rendu final est quelque peu décevant. Certes l’oeuvre est plaisante à lire, mais on l’oublie vite.

Acheter La Quête de Vador en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Quête de Vador sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars