75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Au bout de l'infini
Au bout de l'infini >

Critique de la Bande Dessinée : Au bout de l'infini

Avis critique rédigé par Bastien L. le lundi 22 juin 2009 à 1405

Sorcière, montre ton sabre laser !

Pour cette cinquième aventure de la série des « Jedi » de Delcourt, le personnage de Quinlan Vos est toujours mis en avant, mais cette fois-ci sans la présence de ces deux parents: John Ostrander et Jan Duursema.

Il faut dire que cette série a été écrite en parallèle à la création du personnage par les deux artistes cités plus haut. Afin de donner du relief à Vos, sont appelés en renfort le dessinateur espagnol Ramon Bachs (qui a réalisé plusieurs mini-séries de ce type dans l’univers Star Wars) et surtout une pointure du comics anglais en la personne de Pat Mills pour le scénario.

L’histoire d’Au bout de l’Infini met donc en scène Quinlan Vos, peu de temps après avoir retrouvé sa mémoire et son Padawan, sur la planète Dathomir, introduite par le roman Le mariage de la princesse Leia. Cette planète y est présentée comme celle des sorcières de la Force où des femmes utilisant le côté obscur dominent la planète un peu comme les légendaires amazones entre civilisation guerrière et domination des mâles. Vos est envoyé sur ce lieu inhospitalier afin d’enquêter sur la disparition d’une planète dont le Conseil des Jedi pense que Dathomir en est l’origine. Sur place, il se fait délibérément capturer afin d’en savoir plus…

Si la base du scénario promet beaucoup, il faut avouer que l’ensemble est une demi-déception. D’abord par le fait que tout s’enchaîne à une trop grande vitesse sans laisser au lecteur le temps de souffler et sans donner à l’histoire un second fond dont elle a cruellement besoin. En effet, tout semble un peu trop tirer par les dreadlocks de notre bon vieux Jedi. Ce qui fait que le final perd de sa force tant l’ensemble manque de crédibilité. Pourtant, l’histoire ne manque pas d’attrait à commencer par le personnage principal, véritable antihéros désabusé et cynique dont le caractère est bien retranscrit par Mills. Les personnages secondaires sont aussi sympathiques entre l’extraterrestre à tête de spectre Yag qui va aider Vos, Vonya l’impitoyable sorcière aussi dangereuse que sexy, sans oublier l’intrigante Ros Lai frappée d’infirmité et étant la risée de ses sœurs de clan. La mythologie de la planète est aussi passionnante tout comme les différentes variétés d’actions que propose cette œuvre. Mais malheureusement, le tout manque cruellement de finition pour hausser la qualité de l’histoire.

D’autant plus que les dessins sont plus que corrects avec un Ramon Bachs s’appropriant bien Quinlan Vos, lui apportant un côté sombre bien amené. Le style ne se démarque pas de la majorité des dessinateurs de comics pour autant. Bachs réussit bien à rendre la planète inquiétante entre ses créatures (les fameux Rancors) et l’ambiance vraiment sombre. Au niveau des autres personnages, les secondaires cités plus haut sont fortement réussis, on peut rester assez sceptique face aux autres sorcières qui ressemblent parfois à des fans du groupe Kiss bodybuildées… Pour ce qui est de l’action, pas de problème à ce niveau, le tout se fait dans une grande fluidité avec de grands moments de bravoure comme l’attaque d’un clan de sorcières rival ou d’un ver géant dans les rangs des esclaves. Après, la conclusion est hélas aussi confuse au niveau du dessin qu’au niveau du scénario gâchant vraiment le final.

La conclusion de

Au Bout de l’Infini s’apparente à du fast-food, un plaisir instantané sans vraiment se casser la tête tout en sachant qu’on trouve meilleur facilement.

Acheter Au bout de l'infini en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Au bout de l'infini sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars