75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Rite de passage >

Critique de la Bande Dessinée : Rite de passage

Avis critique rédigé par Bastien L. le dimanche 5 avril 2009 à 14:29

Aayla Secura contre ses démons

La filiation Jedi la plus prestigieuse de l'Univers Etendu (Tholme, Quinlan Vos et Aayla Secura) revient pour une aventure pleine de rebondissements.

Après deux tomes centrés sur Quinlan Vos, Rite de Passage donne la part belle à la Padawan Twi'lek Aayla Secura qui est sur le point de devenir Jedi (d'où le titre). Le début de l'histoire revient d'ailleurs sur son origine d'esclave et comment le jeune Vos à découvert son potentiel. On retrouve d'ailleurs la belle à la peau bleue, accompagnée de Tholme, sur son monde natal Ryloth où ils ont été envoyés enquêter sur des intrigues politiques secouant la planète. Mais tout s'accélère quand de terribles guerriers Nikto enlèvent l'enfant d'un leader politique important ainsi que Tholme en otage obligeant Aayla à retrouver Quinlan pour sauver la situation.

John Ostrander
(déjà auteur de celles des deux tomes antérieurs) est plaisante sans toutefois égaler la qualité des aventures précédentes. On suit avec plaisir cette quête riche en action soulignée d'un humour léger fonctionnant à merveille. On retrouve aussi avec plaisir des personnages comme Villie et son vaisseau à l'intelligence artificielle très moralisante ou encore la découverte de ces guerriers Nikto ne vivant que par le combat avec un certain sens du respect et de l'honneur. Le tout faisant ressortir une réflexion trop légère sur l'émancipation féminine à travers la place des femmes Twi'leks dans leur société en paradoxe avec le rôle d'Aayla.

Les dessins de Jan Duursema sont encore une fois sublimes avec une maîtrise encore plus grande des scènes d'actions et des duels à couper le souffle dans lesquels transpire l'héroïsme des combattants. Il faut aussi ajouter un découpage des pages vraiment judicieux aidant grandement la lecture. On sent que la dessinatrice a pris un malin plaisir à dessiner les esclaves Twi'leks en tenues légères ainsi qu'une scène de cantina qui ravira les fans de la première heure. Au niveau des lieux visités, le contraste entre la Ryloth austère et le rouge feu de la planète des Nikto ainsi que la grande variété de coloration de peau des différents protagonistes rendent l'histoire un peu plus vivante. Histoire qui par ailleurs se lit (trop ?) vite sans aucun temps mort.

70

Ce troisième tome des aventures de Quinlan Vos n’atteint pas le niveau de ses aînés, mais reste malgré tout très sympathique. Du Star Wars très classique, mais c’est déjà pas mal.

Critique de publiée le 5 avril 2009.

Acheter Rite de passage en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Rite de passage sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Star Wars