75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
La Mémoire de Quinlan Vos >

Critique de la Bande Dessinée : La Mémoire de Quinlan Vos

Avis critique rédigé par Bastien L. le vendredi 20 février 2009 à 10:46

La génèse de Quinlan Vos

Dans une scène de l’Episode 1, un figurant apparaît avec des sortes de dreadlocks et une partie du visage peint en jaune. Ni une, ni deux, la firme de George Lucas trouve que se serait sympathique d’exploiter ce personnage (comme ils le firent avec Aurra Sing) et qui plus est d’en faire un Jedi.

L’affaire est donc confiée à deux novices de la franchise mais qui vont vite se faire un nom auprès des fans : John Ostrander pour le scénario et Jan Duursema au dessin qui vont montrer à tous leurs talents dans cette aventure palpitante racontant l’histoire de Quinlan Vos, Jedi amnésique. Au début du tome, ce dernier se réveille d’ailleurs dans un bâtiment en feu et semble être poursuivi par tous les voyous que la lune Naar Shaada compte avant de se faire secourir par un Dévaronien aux allures de diable nommé Villie. S’en suit donc une histoire liée à la quête d’identité de Quinlan Vos entre différentes planètes comme Kiffu sa planète natale, Ryloth, celle des Twi’leks et Coruscant. L’action y est bien présente sans trop ausculter cette enquête assez intéressante avec toutes les machinations se cachant derrière.

Au niveau des dessins, Duursema réalise une très belle œuvre retranscrivant bien les émotions des personnages et la fluidité de leurs mouvements. Les différents environnements des différentes planètes sont repérables au premier coup d’œil créant vraiment une atmosphère unique entre le monde souterrain de Ryloth et urbain de Coruscant avec néanmoins un petit bémol pour les scènes d’actions que je trouve un peu brouillon. Le choix du coloriste d’administrer aux dessins des couleurs chaudes aide beaucoup pour flatter l’œil des lecteurs.

L’histoire se lit rapidement peut-être un peu trop avec par ailleurs le personnage de Villie qui parle mal devenant lourd à lireà  la longue et on ne comprend pas vraiment comment Quinlan peut depuis tout ce temps rester avec lui… Personnage de Quinlan qui flirte avec le côté obscur faisant de lui un digne personnage torturé de la saga même si sa quête laisse un fort goût d’inachevé à la fin de ce tome.

77

La naissance du personnage de Quinlan Vos se fait en fanfare dans une aventure nous menant sur différentes planètes pour nous livrer une histoire fortement sympathique accompagné d’un dessin vraiment beau.

Critique de publiée le 20 février 2009.

Acheter La Mémoire de Quinlan Vos en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Mémoire de Quinlan Vos sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Star Wars