75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Mystère sous la mer >

Critique de la Bande Dessinée : Mystère sous la mer

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 6 octobre 2008 à 08:33

le grand bleu

Quels sont bien belle les couvertures d'Artica sous ces ton de bleu reposant! Mais de quoi il est question me diriez-vous ? Il est bien beau de signer une belle couverture, reste qu'avant tout c'est bien l'histoire qui fera ou pas que vous ayez envie de rentrer dans ce grand bleue
Cela nous amène à 8 mois avant, puisque ce dernier se trouve être la suite d'un premier tome nous contant comment un ex-pilote de chasse (Dakota) se retrouve à faire, semble t-il, une rencontre du 3eme type qui possède l'aparrence d'une jeune fille. A l'issue du premier tome la fillette s'échappe et Dakota se trouve à devoir la retrouver avant que d'autres mettent la main sur elle. Heureusement pour l'instant le chemin de la jeune fille n'a croisé que celui de Mismy Renoir une jeune femme croyant que l'enfant a perdu ses parents et désirant l'aider à les rechercher.
Daniel Pecqueur n'est certainement pas un étranger pour ceux qui ont lu entre autre « Golden City », « Angela » ou bien encore « Golden cup », le scénariste d'une certaine manière semble avoir un penchant pour la nature et l'écologie puisque cette thématique se retrouve dans Arctica, les ressemblances s'arrêtant là. Au programme de cette suite : beaucoup d'action, un peu de jolies demoiselles dénudés et la découverte d'une galerie sous-marine cachant quelques choses et depuis très longtemps. Tout un programme assumant parfaitement un label « série B ». Voici donc une bande dessinée sachant parfaitement gérer l'arrivé de révélations, tout en gardant une grande par du mystère qui entour les origines de la fillette et de sa venue.


Pour l'instant le seul petit détail qui manque à « Arctica » pour se rendre « indispensable » c'est dans son développement des personnages.
Côté dessin, le rendu apporte un semblant de similitude avec celui de « Golden City » dessiné par Malfin et « Golden Cup » dessiné par Henriet, peut-être cela en parti à cause de la mise en couleur de Pierre Schelle utilisant une palette très proche des deux séries. Si le dessin de Boyan Kovacevic, dessinateur serbe est illustré d'une manière assez franco-belge réaliste, on y dénote aussi quelques techniques graphique issue du Japon, comme le personnage de la jeune fillette illustré de manière plus dans le type de l'éllaboration de personnage type manga, apportant justement un décalage amusant rappelant qu'elle est certainement une extra-terrestre.

66

Si « Arctica » n'a pas encore trouvé le petit « truc » qui en ferait à mon goût une série aussi imposante qu'un « Carmen Mc Callum », « Golden City »ou « Travis » (pour rester dans le label série B), cette bande dessinée ne demeure pas pour autant dénuée d'intérêt. Il lui reste juste à nous en dévoiler un peu plus - pour savoir où le scénariste et le dessinateur veulent nous mener - et développer un peu plus ses personnages. Assurément une bonne lecture, en attendant une suite qui devrait l'aider à se construire des valeurs suplémentaires.

Critique de publiée le 6 octobre 2008.

Acheter Mystère sous la mer en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Mystère sous la mer sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !