75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Angoulême 2010 - Première journée et premières impressions

Publié il y a 6 ans par David Q.

de la BD comme s'il en pleuvait

Angoulême — Vendredi 29 janvier 2010 — 23h17

Le 37ème Festival International de la Bande Dessinée a débuté depuis une journée et malgré la pluie matinale, de nombreuses personnes se baladent dans les rues et dans les allées des nombreuses bulles pour profiter de chaque instant. Certains font la queue pour avoir des dédicaces de dessinateurs, d’autres font leurs emplettes et ramèneront plusieurs albums - et autres goodies — à apprécier plus tard.

 

Nous (Richard B. et David Q.) sommes sur place pendant deux jours pour réaliser des interviews d’auteurs, entretenir nos connaissances et surtout nous faire plaisir. Première impression : Globalement, il semblerait que le public n’était pas au rendez-vous cette année. Les rues et les bulles étaient loin d’être bondées et même si le gros du public va plutôt arriver samedi et repartir dimanche midi, ce vendredi était assez tranquille. Les auteurs n’étaient pas trop débordés (c’est relatif) et nous sommes assez d’accord pour dire qu’il y a un peu moins d’auteurs présents sur place que d’habitude.

 

De façon générale, la tendance semble être à la baisse de régime chez tout le monde. Des éditeurs avec moins d’auteurs ou des auteurs identiques à l’année dernière. Des décors toujours pareils avec très peu ou pas de changements. On a même rencontré une attachée de presse d’un éditeur de manga sans stand faute de pouvoir trouver un emplacement convenable. Il semble aussi y avoir moins de sorties et moins de séries différentes, les éditeurs se concentrant sur des séries ou titres à succès, ce qui évite la prise de risque dans une période qui, quoiqu’on en dise est encore un peu morose. Au final, il n’y a que les prix qui ne sont pas en baisse et ça, quelle que soit la période, c’est toujours dommage.

Impressions mises à part, le festival reste très bien organisé avec de nombreux évènements. En parcourant les nombreuses allées piétonnes vous pouvez voir pas mal d’animations dans les rues, des dessinateurs à l’aérographe ou des fresques géantes sont montées en centre ville et on a même pu voir un petit spectacle son et lumière sur l’hôtel de ville façon crayonné.

Richard a interviewé Paul Cauuet et Wilfrid Lupano (L'Honneur des Tzarom), Bannister et Nykho (Les enfants d'ailleurs), Sylvain Runberg (Orbital) aux éditions Dupuis tandis que j’ai interviewé Nicolas Kéramidas (Luuna, Légendes de Troy #2) et Christophe Alliel (Les Terres de Caël, Kookaburra) aux Editions Soleil. Vous verrez ces interviews vidéo prochainement sur SciFi-Universe.com, le temps qu’on fasse le montage vidéo. J’en profite d’ailleurs pour souligner la bonne initiative de Soleil qui organise incite ses auteurs à expliquer leur démarche et à commenter leurs créations par écran interposé, c’est d’ailleurs Kéramidas qui s’est prêté au jeu pour Tykko des sables et qui a intéressé pas mal de monde.

 

En soirée, les fans de mechas ont pu voir à 20h au manga building, en avant-première, la diffusion du film Evangelion 2.0 (voir l'oeuvre Evangelion) mais il faut avouer qu’on a préféré aller manger (et boire un coup) après une longue journée de marche et d’interviews.

Il est maintenant tard, on rassemble nos idées, on parle de ce qu’on a vu et ce qu’on va/doit faire demain. On rédige nos articles et on va essayer de ne pas se coucher trop tard pour être en forme pour accomplir notre devoir demain. Voilà encore une longue journée qui s’annonce avec quelques autres interviews et surtout pas mal de kilomètres à parcourir pour vous ramener des images du festival avant de rentrer sur la capitale alourdit de quelques kilos de BD en plus. Richard ne s’est d’ailleurs pas privé pour acheter un coffret BD et figurine des Tuniques Bleues, un titre même pas SF-Fantastique… c’est pas bien ça ! Il faut dire que l’exposition en face de l’hôtel de ville sur les 40 ans (ou presque) de la série et que la sortie du tome 53 font envie. Et ce n’est pas Léonard qui nous contredira.

 

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »