75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Envoûteur
Envoûteur >

Critique du Roman : Envoûteur

Avis critique rédigé par Lujayne M. le mardi 26 août 2008 à 1712

Un peu moins bien...


Nous retrouvons Axis, l'Homme-Etoile, s'entraînant à la magie auprès des Icarii, le peuple de son père, et formant aux techniques de combat "modernes" les escouades ailées. Pendant ce temps, Borneheld s'est réfugié au Ponton-De-Jervois, et les hommes d'Axis à la Forteresse de Sigholt, qui va bientôt revivre comme au temps de sa splendeur, avant la Guerre de la Hache. Pendant ce temps, Gorgrael fourbit ses armes. Axis et Borneheld vont être contraints à une trève pour pouvoir combattre ses sbires...
Ce deuxième roman ne manque pas de grandes batailles ni de manoeuvres politiques, et pourtant, l'impression générale qu'il laisse est un trop-plein d'eau de rose. En effet Axis est tiraillé entre la belle guerrière, Azhure, et celle a qui il a juré un amour éternel, la femme de Borneheld, Faraday. Du coup, une bonne partie du livre se perd dans les atermoiements amoureux de ce triangle impossible, rendant certaines parties un peu niaises ou convenues. Et c'est bien dommage, car le reste est, comme dans le premier tome, des plus intéressants.
Si on a connu des livres mieux écrits, il n'empêche que le monde est suffisamment bien posé pour que l'on dévore le roman page après page, avec certaines révélations qui se voient à des kilomètres, d'autres beaucoup plus subtiles, et de jolies trouvailles, comme tout ce qui touche à Sigholt par exemple. On regrettera juste de ne pas en apprendre beaucoup plus, finalement, sur ce monde, malgré l'escapade très réussie d'Axis auprès des Charonites. Mais à de rares exceptions près, on ne saura pour l'instant guère plus de choses sur Tencendor, le Portail des Etoiles ou Gorgrael - même si un nouveau personnage tireur de ficelles apparaît. On regrettera également l'effacement de Jayme : le frère-maître promettait bien plus dans le premier tome, et n'apparait ici que comme finalement un vieillard terrifié.

La conclusion de

Ce deuxième tome m'a donc laissée avec un avis plus mitigé que pour le premier, qui m'avait particulièrement enthousiasmée. Certes, les relations entre les personnages se développent, chacun murit, des pans de l'histoire se révèlent peu à peu, mais certaines situations restent un peu faciles, et surtout, les tergiversations amoureuses plombent quelque peu l'histoire. Pourtant les bases sont bien là, on sent que tout s'étoffe pour le combat final, et le tout est suffisamment bien amené pour que l'on ne s'ennuie pas et que l'on veuille connaître la suite...

Que faut-il en retenir ?

  • Sigholt
  • les Icarii
  • les Charonites

Que faut-il oublier ?

  • l'histoire d'amoooour

Acheter Envoûteur en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Envoûteur sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Trilogie d'Axis

En savoir plus sur l'oeuvre La Trilogie d'Axis