75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Serpentine
Serpentine >

Critique du Roman : Serpentine

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 9 mars 2008 à 2007

Serpentine

"La boutique ne paie pas de mine, coincée entre une épicerie ouverte la nuit et un troquet mal éclairé. Elle ressemble en tout point à celle de l'homme qui m'envoie ici, celle où Imène m'avait conduit en premier lieu..."
Les éditions Bragelonne rééditent le recueil de feu les éditions de l'Oxymore dans la collection de l'Ombre. Serpentine rassemble dix textes parmi les premiers que Mélanie Fazi a écrits entre 2000 et 2004. On y compte Serpentine, Élégie, Nous reprendre à la route, Rêves de Cendre, Matilda, Mémoire des herbes aromatiques, Petit théâtre de Rame, Le Faiseur de pluie, Le Passeur et Ghost Town Blues. La nouvelle Serpentine a reçu le grand prix de l'imaginaire en 2005 et Matilda le prix Merlin en 2002.
Cette réédition nous permet de redécouvrir des textes souvent plus sombres, avec des personnages underground. Par exemple, c'est dans petit théâtre de rame que l'on rencontre quatre personnes, des gens que l'on peut rencontrer tous les jours dans le métro où chacun se livre à son récit, son histoire personnelle. Construit comme une nouvelle à quatre voix, elle est intelligemment construite de façon à ce que le fil de l'histoire ne soit jamais rompu bien que le point de vue change à chaque fois. Les personnages y sont touchants d'authenticité. Une authenticité ressentie aussi dans Matilda, aux bords d'une scène de concert, décrivant la vie et les mouvements de la foule d'admirateurs venus assister à la représentation de leur groupe préféré. On s'y sent presque. On y sent du vécu. On sent Matilda à fleur de peau.
Contrairement à Notre-Dame-aux-écailles, Serpentine ne ménage pas le lecteur, le style est plus incisif, la noirceur ou la détresse vous éclate en pleine gueule. Je pense notamment au texte Elégie qui est le cri de désespoir d'une mère, un passage véritablement poignant. On retrouve malgré tout des textes en forme de clin d'oeil aux classiques (Mémoire des herbes aromatiques) et le point de vue d'enfants (le faiseur de pluie, rêve de cendre), parfois rigolo, parfois moins. Enfin, j'ai beaucoup aimé nous reprendrons la route, extrêmement bien mené et assez proche du train de nuit, en fin de compte.

La conclusion de

Serpentine est le recueil idéal pour découvrir tout le talent de Mélanie Fazi et toute la richesse de son univers. La cohérence dans le choix des textes y fait pour beaucoup. Plongez-vous maintenant dans Notre-Dame-aux-écailles.

Acheter Serpentine en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Serpentine sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+