75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Piranhas
Piranhas >

Critique du Film : Piranhas

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 28 juillet 2008 à 1752

Petits, mais voraces !

Deux jeunes gens aimant braver les interdits décident de se baigner dans un bassin militaire dont l’accès était pourtant protégé par un enclos. À peine ont-ils fait quelques brasses que quelque chose vient leur grignoter les petits orteils. Puis un peu plus. Chargée de retrouver les deux inconscients, Maggie McKeown croise sur son chemin Paul Grogan, père d’une jeune fille et ayant quelques soucis avec l’alcool. Tous deux pénètrent dans la zone militarisée et découvrent un sac appartenant à l’un des jeunes disparus. Ils décident alors de vider le bassin, ce qui sera la plus mauvaise idée dans l’histoire des mauvaises idées. En effet, ils viennent de libérer dans la rivière une multitude de piranhas génétiquement modifiés !
Les années 70, avec le succès stupéfiant (mais amplement mérité) des Dents de la mer, engendrèrent une multitude d’ersatz de moindre qualité. Dans ce lot impressionnant mettant en action d’autres requins ou crocodiles se trouve le Piranhas de Joe Dante. Malgré un budget restreint, estimé à 660 000 dollars, le réalisateur va faire preuve d’une véritable inventivité et se démarquer de la masse. Élevé à l’école de Roger Coman (qui est le producteur de ce film), Joe Dante a appris à optimiser au mieux un budget. De plus le réalisateur n’hésitera jamais à jouer avec un certain humour noir, mais aussi à déjà apposer sa marque de fabrique. Dès le générique on s’amusera ainsi à voir le personnage de Maggie McKeown jouer à un jeu vidéo dénommé « Jaws (titre original des dents de la mer) ». Il en suivra peu après un plaisir de « geek », avec une créature sans aucun rapport avec le film, mais qui permettra à Joe Dante de faire une scène animée en image par image, la consécration d’un rêve de gosse, datant des années Ray Harryhausen. Le réalisateur n’hésite pas non plus à multiplier les interventions des poiscailles, allant même jusqu’à les faire attaquer les mômes d’une colonie de vacances.


En fait, par rapport aux autres films de bestioles « bouffeuses de chair fraiche » surfant sur la vague à succès du film de Steven Spielberg, le film de Joe Dante demeure le plus jouissif, le mieux construit, celui qui possède le plus de personnalité… et surtout le plus honnête. Certes on rigole plus que l’on est effrayé, mais il se dégage un certain sadisme du film qu’on aime à partager avec lui.
Côté effets spéciaux, malgré l’étroitesse du budget et les années qui se sont écoulées, ils se montrent globalement encore attractifs et efficaces. En particulier dans le domaine des maquillages. Il faut dire que Joe Dante avait déjà à ses côtés le très talentueux Rob Bottin, avec qui il retravaillera un bon nombre de fois.
Le casting lui aussi tient plutôt la route même s’il est évident que les costumes et les coupes de cheveux marquent bien la fin des années 70. Dés Piranha, Joe Dante commence à rassembler sa troupe de fidèles avec en tête de liste l’acteur Dick Miller - dans un rôle qui n’est pas sans rappeler celui du maire d’Amity dans les Dents de la mer. Belinda Balaski, elle aussi, reviendra régulièrement faire des apparitions dans les films du réalisateur, ainsi que Kevin McCarthy. Hors casting habituel les fans de pellicule italienne s’amuseront à reconnaître l’actrice Barbara Steele dans un second rôle de femme froide prête à tout pour dissimuler la vérité. D'ailleurs, le film se clôtura sur son sourire sadique.

La conclusion de

Il est incontestable que Piranhas de Joe Dante reste le meilleur film surfant sur le succès des dents de la mer. Ce petit film, qui dévoilait déjà le talent monstre de son réalisateur, créa une telle surprise en son temps que peu après il engendra une suite signée, elle, par un certain James Cameron.

Acheter Piranhas en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Piranhas sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Piranha

En savoir plus sur l'oeuvre Piranha