75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film d'animation : Kung Fu Panda
Kung Fu Panda >

Critique du Film d'animation : Kung Fu Panda

Avis critique rédigé par Vincent L. le dimanche 20 juillet 2008 à 1810

À réserver aux plus jeunes…

Outsider principal de l’écurie Pixar, Dreamworks tente tant bien que mal de se faire une place dans le domaine du film d’animation aux côtés du mastodonte qui lui sert d’adversaire. En effet, si Shrek a permis à ce dernier d’imposer son label vis à vis du grand public, les films produits et distribués par la suite ont été d’une qualité très fluctuante. C’est ainsi que si, dans les meilleurs jours, nous avons le droit à un Shrek 2, les pires vont nous réserver un produit à la Madagascar. Ainsi, là où Pixar a réussit à fidéliser son public en ne sortant que des films travaillés et placés sous le signe de la très grande qualité, Dreamworks attire puis perd son public au gré de longs-métrages très inégaux.
Été 2008, nouveau round du match : Wall-E, le petit robot de Pixar, affronte Po, le gros panda de Dreamworks. Là où le premier nous promet un spectacle osé et dépaysant, Kung-Fu Panda s’inscrit plus dans un registre classique, celui d’un anthropomorphisme typiquement Disneyien doublé d’un hymne à la tolérance typiquement Dreamworksien. Rien de très excitant au programme, sauf que le studio a déjà su fait preuve d’un humour corrosif et pertinent sur un scénario tout aussi classique. Malheureusement, Kung-Fu Panda, sans être totalement raté, n’est jamais totalement réussi.


Le scénario du long-métrage est ainsi d’une médiocrité quasi-totale. Pourtant écrit à quatre main, ce script accumule un nombre de tares assez impressionnant : des personnages principaux peu attachants, des personnages secondaires amusants mais sacrifiés au rang de simples figurants, une histoire bateau et prévisible, des péripéties sans grand intérêt, un découpage du temps bizarre. C’est ainsi que l’on suit Po, panda de son état désigné par le plus grand des hasards “guerrier dragon” et destiné à affronter le très craint Tai Lung. Il faudra visiblement quelque-chose comme vingt-quatre heures au panda pour passer du statut de héros lourdaud à celui de maître du kung-fu. Sur le chemin, il gagnera le respect de son maître, qui ne croyait pas en lui, et de ses condisciples, qui ne croient pas non plus en lui. Du trop classique, de la pure morale à la Disney et des bons sentiments à foisons.
L’humour, qui aurait pu faire passer la pilule, n’est pas non plus au rendez-vous : quatre-vingt-dix minutes de gags peu subtils à unique destination des moins de douze ans. Si quelques gags ont un double niveau de lecture et font mouche après des plus de douze ans, ils ne sont malheureusement que trop rares. Visiblement crée à unique destination des plus jeunes, le film déçoit ainsi à tous ces niveaux.

Dommage, car le film est réalisé de manière énergique. En effet, malgré tous ses défauts, Kung-Fu Panda n’est jamais ennuyeux et s’avère même souvent distrayant. Si le design des personnages n’est pas spécialement convainquant – question de goût – l’application des techniques de kung-fu par des animaux ne possédant pas forcément quatre membres est une grande réussite. C’est ainsi que l’on retiendra l’ingénieux kung-fu de la vipère ou de la mante religieuse. De même, les scènes de combats du film sont incroyablement bien pensées, chaque personnage utilisant au mieux les attributs de sa condition animale. Une chose est sûre à la vision du film : les réalisateurs se sont fait plaisir !
Visuellement, le film est également des plus réussit. Décors, paysages, costumes, Kung Fu Panda s’avère être un bonheur de tous les instants, notamment au travers de quelques scènes extrêmement poétiques, point d’orgue d’un film pas toujours très subtil. Néanmoins, force est de reconnaître que le film n’est jamais révolutionnaire, se contentant juste de marcher dans les pas de Pixar sans rien inventer.

La conclusion de

Sans être un échec total, Kung Fu Panda n’est pourtant pas une réussite. Bien que distrayant et jamais ennuyeux, le film est tout simplement moyen, et ce en grande partie à cause de son scénario paresseux et de son humour à unique destination des enfants.

Que faut-il en retenir ?

  • Visuellement réussi, même si pas révolutionnaire,
  • Transposition du kung-fu bien rendue,
  • Deux scènes poétiques réussies,
  • Distrayant.

Que faut-il oublier ?

  • Histoire bateau,
  • Scénario mal conçu,
  • Personnages secondaires sacrifiés,
  • Humour pas très subtil,
  • À unique destination des enfants.

Acheter Kung Fu Panda en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Kung Fu Panda sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Kung fu Panda

En savoir plus sur l'oeuvre Kung fu Panda