75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Vol vers l'Infini
Vol vers l'Infini >

Critique du Roman : Vol vers l'Infini

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 16 avril 2008 à 1705

C'Baoth et Thrawn sont sur un vaisseau...

Timothy Zahn ! Rien que ce nom fait frémir d’envie n’importe quel fan de l’UE Star Wars… Et comme j’en fais partie, c’est avec plaisir que je me suis plongé dans l’aventure pour enfin savoir ce qui est arrivée au fameux Vol vers l’Infini…
Pour vous rassurer tout de suite, le père de l’UE réussit encore son coup, certes moins que précédemment mais il reste dans la mouvance des bons romans Star Wars que nous propose Fleuve Noir depuis quelques temps déjà. On se retrouve donc entre l’épisode I et l’épisode II avec une République assaillie par les troubles et qui est en peine de réaliser le rêve de Jorus C’Baoth, l’original du clone fou, qui est d’explorer voir coloniser une autre galaxie… Pour cela il est accompagné de sa Padawan maladroite Lorana Jinzler qui contraste avec l’attitude mégalomane de son maître expérimenté. Mais Palpatine/Sidious ne l’entend pas de cette oreille et dépêche un de ses agents, Doriana, de mettre des bâtons dans les roues de ce projet. En parallèle on retrouve un jeune Jorj Car’Das, marchand/contrebandier inexpérimenté qui après des incidents est capturé par un certain commandant chiss qui va servir de lui pour en apprendre plus sur cette République : Le Commandant Mitth’raw'nuduro : Thrawn. Autrement dit, Zahn étoffe ce qu’il a apporté à Star Wars avec ses personnages favoris, ce qui n’est pas une mauvaise idée en soit mais il réussit aussi à créer de nouveaux personnages intéressants existant bien avec les anciens. On a aussi le droit au duo Kenobi/Skywalker et prime.
Mais bon… Ces deux derniers font plus de la figuration qu’autre chose même si les retrouver un peu plus jeunes n’est pas forcément inintéressant mais je pense que Zahn ou ceux qui le payent auraient pu s’en passer… D’autant plus que de plus en plus de livres qui sortent en ce moment tiennent très bien sans les héros des films. Autre problème, les libertés que prend Zahn avec par exemple l’idée d’un Palpatine souhaitant créer un empire pour résister aux fameux Vongs dont il connaît l’existence… Bien loin de l’idéologie qu’exploite les livres sur Dark Bane avec des Sith qui veulent avoir le pouvoir par la fourberie ultime ce que retranscrit bien les films… Mais bon, il fallait bien une raison pour atténuer la méchanceté de ce cher Thrawn incompris des siens et pas si vilain que ça dans le roman, pour ce dernier point, on accroche ou pas… D’ailleurs le livre se concentre beaucoup trop sur le grand schtroumf aux yeux rouges à mon goût au détriment du Vol dont c’est l’objet.
Mais ça reste du bon Zahn avec ce qu’il faut d’actions, de machinations politiques, de génies militaires, d’humours même… Avec une bonne part laissé aux gens ordinaires qui existent bien face aux héros. On ne voit pas les 425 pages passer et on se régale comme au bon vieux temps avec cette fois ci un auteur enfin en phase avec les travaux des autres auteurs de la saga avec la mention des Vongs ou de Vergere. De plus, ce livre tient très bien sans avoir lu les précédant de l’auteur mais l’intérêt de sa lecture réside tout de même dans les réponses qu’il apporte et on est pas déçu.

La conclusion de

Bon roman de la part de Zahn qui montre qu’il est toujours un des meilleurs auteurs de l’UE face à la nouvelle vague apportée par le Nouvel Ordre Jedi. Dommage que quelques détails viennent un peu ternir l’ensemble.

Acheter Vol vers l'Infini en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Vol vers l'Infini sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars