75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film d'animation : Winx Club : le secret du royaume perdu
Winx Club : le secret du royaume perdu >

Critique du Film d'animation : Winx Club : le secret du royaume perdu

Avis critique rédigé par Sylvain T. le jeudi 27 mars 2008 à 0419

Un film pour enfant en 3D

4 ans après la création de la série, et grace à un succès grandissant, les Winx arrivent enfin sur grand écran, au mois d’avril très exactement, et dans pas moins de 500 salles de cinéma, comme quoi, les séries pour enfants sont aussi synonymes de succès dans les salles obscures…
16 ans ont passés depuis que les plus puissants magiciens de la Dimension Magique se sont sacrifiés lors d’un combat contre un mal inconnu. Mais malgré la victoire, le destin de ce royaume est de nouveau en jeu, et il est cette fois-ci entre les mains de Bloom et de ses amis du Winx Club, ces six jeunes filles vont devoir pénétrer dans les profondeurs de cette dimension annexe pour affronter de nouveau le mal qui le ronge. Bloom, Stella, Layla, Musa, Flora et Tecna ont donc plusieurs missions, sauver le royaume perdu et trouver le dernier roi de Domino pour que Bloom devienne princesse. L’une des plus grandes aventures du Winx Club va commencer, et emporter petits et, enfin non, seulement les petits, dans une aventure magique et inoubliable…


Un brin gentillet, le scénario du film dédié au Winx Club reste un classique dans le genre animation, et même si l’on pourra apercevoir certains plans de séquences parfois magnifiquement mis en scène, le thème général du film garde bel et bien l’esprit de la série du même nom, et seul un public de jeunes filles en fleurs restera scotché devant les scènes de retrouvailles et de tendresses. Bref, vous l’aurez compris, ce film d’animation ne sera pas fait pour le fan de fantastique aimant les œuvres du studio Pixar. Toutefois, la qualité de la 3D est bluffante (surtout pour ce genre de film) mais elle est entachée par un souci des détails parfois trop simplistes, et des bugs parfois hallucinant (des textures apparaissant en clipping des animations fades, un scintillement énervant), seul les personnages sont particulièrement bien soignés et c’est regrettable.
Certes la série éponyme n’est pas du gout de tout le monde, surtout que la trame principale permet quelques scènes propres à ce genre de licence, par exemple le « pouvoir » de l’amitié, ou encore le fait qu’il faut être unis en famille pour être heureux, tout cela pour arriver à une conclusion sous forme de moral « l’amitié et l’amour feront toujours craquer le mal », oui car dans ce film le mal n’est pas vaincu d’une façon atroce, mais grâce à un subterfuge dont je garde le secret, j’en suis sûr que vous courrez voir les Winx en salle exprès pour voir la fin, hein petit chenapan ;D

La conclusion de

Profitant de l’avant-première pour y amener ma petite-amie suivie de sa petite sœur, le Winx Club – Le Secret du Royaume Perdu est un film à réserver aux petites filles adepte de ce genre de séries, il mérite cette note puisqu’il plaira forcément à ce genre de public (la petite sœur en question a adoré !), par contre si vous cherchez un film d’animation digne de ce nom et que vous avez plus de 8 ans, ne cherchez pas, ce n’est pas pour vous.

Que faut-il en retenir ?

  • La 3D bluffante sur les personnages
  • Convient parfaitement à un public très jeune

Que faut-il oublier ?

  • Scénario nian nian
  • L’animation rigide
  • Décors sans vies

Acheter Winx Club : le secret du royaume perdu en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Winx Club : le secret du royaume perdu sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+