75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : The Legend of Zelda : Phantom Hourglass [2007], par Sylvain T.

Avis critique rédigé par Sylvain T. le vendredi 20 juillet 2007 à 23h12

Le digne successeur de Wind Waker

Récemment sortie au Japon, je me suis permis d'acheter en import donc, ce premier épisode de la saga Zelda sur Nintendo DS. Baignant dans l'atmosphère d'un inoubliable The Wind Waker, préparez-vous à découvrir, en novembre prochain, date de sa sortie en France, l'un des plus beau jeu et des plus captivant que la dernière console portable de Nintendo à fait.
Difficile de se remettre de Twilight Princess, sortie sur Wii et GameCube quelques mois avant, mais Nintendo ne nous laisses aucun répit, en nous sortant Phantom Hourglass. Ce test en avant première vous proposera de découvrir les différentes possibilités du jeu, alors si vous ne souhaitez rien savoir, ne lisez pas le texte qui va suivre pour garder toute la surprise...
Nintendo met la barre très haut avec cet épisode DS, puisqu'il s'agit là de l'un des épisodes les complet de la saga Zelda, votre chemin tout au long de l'aventure sera parsemé d'embûche, plus ou moins difficile les une que les autres, et ceux qui pensaient que le jeu serait facile se trompe, aucun échappatoire, puisque si vous ne terminez pas une énigme, vous ne passerez pas. C'est un fait indéniable de tous les épisode de la série, cela peut frustrer, mais si vous jouez à cet opus DS, c'est que vous êtes un fan avant tout du petit elfe n'est-ce pas? Il y a quelque chose de différent dans ce jeu, en effet, les développeurs étonnent toujours, certes c'est un jeu Nintendo, mais des concepts que bon nombre de titres auraient pu utiliser avant celui-ci ne le sont pas, toutes les nouveautés de la DS sont mises à l'épreuve, ainsi lors des énigmes ou de vos aventures épiques, vous devrez utiliser le micro, le double écran, mais aussi l'écran tactile, ce dernier sert notamment à noter des repères sur la map, ou sur les plans d'un donjon, une aide qui vous servira lorsque vous serez bloqué.


Ces annotations vous seront fortes utile, pas seulement pour s'y retrouver dans un donjon, mais aussi pour découvrir des trésors caché, il faudra donc la manipuler avec soin pour finir le jeu à 100% et retrouver tous les bonus, car ils vous seront très utile contre bon nombre de boss. Prenons un exemple simple, les différents temple du jeu, s'éloignant quelque peu des anciens épisodes, puisque vous devrez y repasser de nombreuses fois, pour des missions différentes, et pour découvrir des étages différents, là est l'intérêt véritable des annotations sur la map, pour éviter tous les pièges et autres monstres cruels.
Phantom Hourglass renferme un autre secret inédit, c'est la navigation, certes Wind Waker comportait aussi une phase de navigation avec un bateau, vous allez aussi le retrouver ici, mais avec une jouabilité revue pour la Nintendo DS. Pour faire bouger le bateau, nul besoin d'utiliser la croix multidirectionnelle, il vous suffit de tracer un trait sur la carte, et celui-ci avancera tout seul, une vraie merveille! Exit le fait de hisser la voile, ou les problèmes de vent, mais si vous n'êtes pas fan de grande mer, les développeurs ont pensés à inclure des petite grenouilles qu'il faudra retrouver pour vous télépoter à l'endroit où vous en avez capturé une. Une solution de facilité dirons-nous, qui a toujours son avantage, celui d'aller plus vite. Si vous êtes attaqué par un des monstres se tapissant dans l'océan, un simple clique du stylet et un énorme boulet de canon est lancé, une façon immersive de se protéger. Si vous souhaitez utiliser d'autres objets, une barre d'option s'affichera, un objet très utile pour trouver des bonus ou divers objets, c'est bien sur le grappin, ainsi, vous suivrez l'exploration de ce dernier sur l'écran du bas, cliquez sur le coffre à récupérer, et remontez-le en évitant les mines et autres poissons, très amusant.

Pour les aventuriers ayant trouvé Wind Waker un poil trop court, rassurez-vous puisque cette fois-ci vous en aurez pour votre argent. Une dizaine de donjons demandant chacun de nombreuses heures de jeux pour en venir à bout, et beaucoup de quêtes annexes, en n'oubliant pas de trouver tous les territoires disponibles, vous n'arriverez pas à décoller de votre console de si tôt. Je parlais de The Wind Waker plus haut, tous le concept repose sur cet épisode, puisque les éléments ayant fait son succès sont repris, entièrement en 3D, Phantom Hourglass comprend des graphismes en Cel-Shading magnifiques. Pour les nouveaux joueurs, la jouabilité de la Nintendo DS est accessible sans toutefois être trop facile, un temps d'adaptation étant forcément demandé, vous arriverez largement à vous y faire en quelques heures. Pour les joueurs d'Ocarina of Time (N64) sachez que les pierres à potins sont de retour, elles n'indiquent plus l'heure, mais les coffres restant à découvrir.

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : The Legend of Zelda : Phantom Hourglass [2007]

Sylvain T.
98

Ce premier épisode sur DS est tout simplement mon coup de coeur sur la console de Nintendo. Doté d'une jouabilité excellente, de graphismes somptueux, je ne peux que vous conseiller de l'acheter en import si vous vous y connaissez un peu en japonnais, sinon, rendez-vous en novembre pour la version française, qui s'annonce tout aussi jouissive que la version import.

Que faut-il en retenir ?

  • Des dizaines de donjons
  • La durée de vie
  • Les Graphismes somptueux
  • La jouabilité
  • Le concept de la DS utilisé

Que faut-il oublier ?

  • Parfois trop difficile

Acheter le Jeu Vidéo The Legend of Zelda : Phantom Hourglass en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The Legend of Zelda : Phantom Hourglass sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Zelda