75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : magara
magara >

Critique du Manga : magara

Avis critique rédigé par Mathieu P. le mercredi 16 mai 2007 à 2018

Magara, le retour de Akira ?

En prenant Magara dans mes mains j'ai d'abord pensé que j'aurai un énième manga dérivé d'une jeunesse Tezukienne. Un manga avec un super héros, moitié robot défenseur de la liberté. Mais rien de ceci, Magara est tout autre. Et la couverture n'est pas du tout représentative !
En effet, avec Magara vous allez rentrer dans un monde obscure, noir...Un monde pas comme les autres en somme ! L'histoire se place dans un futur assez apocalyptique. Nous sommes sur un continent, qui se trouve être une grande prison. Prison dans laquelle, les enfants, dès l'age de 16 ans, sont condamnés à travailler dans d'énormes Usines. Ces usines, ne sont pas anodines, en effet, elles servent à fabriquer des armes. Mais pourquoi faire ? Le monde extérieur n'existe pas selon les dires des dirigeants. Magara narre l'histoire de Kôsei, jeune rebel, peu adepte de l'école, et préférant généralement commettre des méfaits au volant de sa moto. Un jour, lors d'une de ses escapades, Kôsei, tombe sur des policiers, et ceux-ci le dérouillent sévèrement… C'est alors que celui-ci rencontre des "chasseurs de poulet" (pas pour la grippe aviaire) qui ont une règle simple : faire la révolution et renverser l’ordre établi.
Le dessin, lui, est assez fouilli. Les traits sont anguleux, limite baveux, les personnages ne sont pas réguliers, bref ,on est presque devant un story board...Néanmoins, le style est là, et malgré le coup de crayon hasardeux, tout possède quand même un style bien particulier.

La conclusion de

Je pourrais dire : attention Chef d’œuvre nippon. Mais malheureusement ce n’est pas le cas. Pourtant on en est pas loin ! Le monde très proche de celui d’akira, le héros complètement fêlé, où les courses folles dans cette ville usine effrayante sont légions…Bref, tout cela est vraiment d’un bon niveau… Malheureusement le dessin de OSADA Yûkô est un peu brouillon, et la fin nous laisse un peu sur notre faim… Néanmoins, magara reste une œuvre originale, qui dépeint une société autoritaire, et ultra fliquée, et en ces temps, certains diront que nous n’en sommes pas forcèment si loin.

Que faut-il en retenir ?

  • Un petit air d'Akira
  • Original

Que faut-il oublier ?

  • Dessin étrange
  • La fin...

Acheter magara en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de magara sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+