75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : frame saber
frame saber >

Critique du Manga : frame saber

Avis critique rédigé par Mathieu P. le dimanche 6 mai 2007 à 1042

Evangelion en petite culotte

Evangelion en petite culotte
Frame saber part d’un constat simple :
Certaines personnes sont habitées d’une entité mystérieuse. Leur but est simple, protéger le monde des frames users. Ils sont appelés Saber, et Kaon est l’une d’entre elles.
Lycéenne sans problème, elle va un jour faire la connaissance de Kuon, un petit être qui s’est incrusté dans son téléphone portable. Mais ce n’est pas tout, car dans les moments difficiles, Kuon l’a métamorphose en véritable machine à tuer, capable de vaincre n’importe quel monstre.
Au fil de ses recherches, elle va rencontrer deux confrères eux aussi possédant un don particulier. Petit à petit, ils vont devoir mener leur enquête pour trouver et surtout prouver que les suicides qui ont lieu assidûment dans leur école ne sont pas une coïncidence. C’est ainsi qu’après avoir combattu une éleve de l’école, transformée en monstre, Kuon va devoir utiliser tous ses pouvoirs pour vaincre un monstre envoyé par une jeune femme dont on ignore encore le dessein, mais qui s’avère sûrement être la méchante de service de ce manga.
En gros Frame saber use et abuse de ce qui se fait partout. Une écolière, jupe très courte, et culotte souvent visible, se retrouve investie de pouvoirs à l’insu de son plein gré. Malgré tout, elle va prendre son courage à deux mains et devoir faire face à une espèce d’organisation démoniaque.
Le dessin lui, possède un trait fin, très épuré, parfois même trop, mais qui reste, somme toute, d’un bon niveau.

La conclusion de

Frame saber, n’a pas vraiment l’originalité de son côté. Un contexte déjà présent dans nombre de manga, saupoudré de quelques scènes de jeunes lycéens vus dans des plans très douteux histoire de faire remonter « l’intérêt ». Ceci dit, l’univers assez « cyber » et le design des monstres laissent à penser que la suite peut réserver quelques surprises…

Que faut-il en retenir ?

  • design fort jolie
  • Le penchant cyber

Que faut-il oublier ?

  • Du ecchi pas franchement utile
  • Perso un peu niais

Acheter frame saber en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de frame saber sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+