75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Sanctuaire Reminded: Profanations #1 [2007], par Lucie M.

Avis critique rédigé par Lucie M. le dimanche 25 février 2007 à 19h51

Une relecture Seinen très réussie…

La nouvelle collection manga Shogun des Humanoïdes Associés débute très fort puisqu’après avoir lu le premier tome de la série Lolita HR, mon choix s’est porté sur l’adaptation en format manga de la série Sanctuaire des auteurs Christophe Bec et Xavier Dorison. Reprise par le scénariste Stéphane Betbeder et par le dessinateur italien Riccardo Crosa Sanctuaire Reminded élargi le champ de vision de l’œuvre originale nous livrant une relecture des plus appréciables. Et bien oui au lieu de concevoir qu’un simple copié/collé dans un format tout à fait différent, les deux auteurs se sont acharnés, dans des délais très rapides, à créer une adaptation libre et tout à fait délectable pour les fans de manga. N’oublions pas que cette toute nouvelle version de la série Sanctuaire est préalablement éditée dans les pages du magazine Shogun.
Les fans de la série franco-belge Sanctuaire seront à mon avis réticents. Comment peut-on lire Sanctuaire Reminded en évitant de faire des comparaisons avec l’excellent travail de Bec et Dorison. C’est une raison tout à fait plausible, mais qui sera néanmoins à oublier puisque le travail de Betbeder et Crosa est hautement qualifiable grâce à une énorme liberté de création autour d’une œuvre aboutie et hautement envisageable puisque ajuster en format manga. Un format composé de plus de pages donnant lieu à une liberté d’expression et un champ de création énorme. Donnant lieu également à une approche différente de la construction du récit et bien sûr des personnages. Évidemment, cette adaptation libre ne s’est pas réalisée sans que les deux créateurs de Sanctuaire n’est leurs mots à dire. C’est ce que l’on apprendra grâce aux bonus exclusifs présents dans cette version collector de Sanctuaire Reminded où nous découvrons les premières pages en couleur, le journal de bord de Stéphane Betbeder et les excellentes interviews pleines d’humour des quatre auteurs de ces deux versions différentes.
Le tome 1, Profanations, débute dans les années 1957. Nous voyons évoluer l’officier Privitch, à bord du sous-marin soviétique le Youbrenin, en proie à un véritable délire psychotique. La réalité et le rêve se mélangent, nous ne savons quoi penser, et nous sommes conquis. L’atmosphère est somptueusement sombre et des frémissements inquiétants s’accumulent dans notre esprit surtout quand le Youbrenin explose dans une fosse marine devant l’entrée d’un colossal sanctuaire gardé par des statues d’allures effrayantes. Et puis hop énorme saut dans le temps et nous voici en 2029 à bord de l’USS Nebraska sous les ordres du Commandant Hamish où nous découvrons peu à peu les personnages principaux. Donc le Commandant Hamish, son bras droit le lieutenant Govers, June Everson un génie de l’informatique puis deux officiers, surprenants, Jake Culkin, ex-enfant star qui se distinguera grâce à un acte héroïque, et Gunner Kowaks alias Michael O’Connor. Ce dernier d’ailleurs n’est pas ce qu’il prétend être et son secret très bien gardé, au sujet de son identité dissimulée, introduira plus tard dans le récit deux autres personnages principaux, deux femmes, la photographe Chantal Ledoux et sa charmante collaboratrice Mariam. Imaginez deux femmes dans un sous-marin pour effectuer un reportage. De quoi étoffer les conditions difficiles de l’isolement d’un équipage dans un sous-marin envoyé en mission dans les eaux méditerranéennes vers l’accomplissement d’une mission périlleuse.
Des personnages que nous pourrons mieux connaître grâce à une introduction très intéressante dans leur vie personnelle qui aura lieu dans le chapitre 3 de Profanations. La plupart d’entre eux n’auront plus que la Navy pour se raccrocher à la vie et nous serons inévitablement émus par les difficultés qu’ils rencontrent dans leur vie personnelle. Cet approfondissement du caractère des différents personnages sera de bon augure et nous serons immédiatement attachés à eux. Le seul bémol et que je trouve inintéressant, puisque n’apportant rien au déroulement de l’histoire, c’est la vie cachée de ex-enfant star du personnage Jake Culkin. Je ne suis pas très attachée à lui et c’est le seul personnage que je trouve trop d’allure manga à cause de sa coiffure ; attendu que le dessin réaliste de Crosa n’est pas du tout apparenté au coup de crayon japonais mais plutôt d’allure américaine. Puisque comme dans le manga Lolita HR, nous avons à faire à un manga européen ; ce qui m’attire tout particulièrement. Mais je suis quand même curieuse de voir ce que va devenir Jake Culkin et pourquoi est-il autant mis en avant ? Cette envie de connaître la suite survient bien évidemment grâce à la captivante histoire qui se déroule pendant notre lecture de Profanations. Bien sûr, nous sommes dans l’univers de Sanctuaire, mais nous sommes très loin de l’histoire originale et cela grâce au scénario de Stéphane Betbeder ; l’auteur de la série Bunker réalisée en compagnie de Bec.

La conclusion de à propos du Manga : Sanctuaire Reminded: Profanations #1 [2007]

Lucie M.
85

Cette relecture Seinen de Sanctuaire est très réussie. Les fans de l’œuvre originale seront conquis par cette vision libre et créatrice autour de l’univers de Sanctuaire créé par Christophe Bec et Xavier Dorison ; si bien sûr ils mettent de côté une appréhension fortement envisageable. Ensuite, ceux qui n’auront jamais lu l’œuvre originale pourront découvrir un récit effroyable construit autour de personnages attachants ; réalisé par le scénariste Stéphane Betbeder et le dessinateur Riccardo Crosa. Le tome 1 Profanations annonce le début d’une très bonne série horrifique dans la communauté florissante du manga. Toutefois, je rappelle que ce manga est de confection européenne ce qui est pour moi un détail fort appréciable.

Acheter le Manga Sanctuaire Reminded: Profanations en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Sanctuaire Reminded: Profanations sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Sanctuaire