75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
USS Nebraska >

Critique de la Bande Dessinée : USS Nebraska

Avis critique rédigé par Nicolas L. le samedi 11 mars 2006 à 0411

Le Temple Maudit est englouti

Alors qu’il est en mission dans le golfe syrien, le sous-marin USS Nebraska reçoit un signal émis apparemment par une balise de détresse. Leurs recherches les amènent au fond d’une gigantesque caverne où ils localisent l’épave d’un vieux submersible soviétique, ainsi que les façades d’un mystérieux temple submergé…
Dans un pur style cinématographique qui est très cher à l’auteur, le scénario de Xavier Dorison nous amène dans un territoire de fiction inconnu mais familier, avec des personnages qui sont dotés d’un profil psychologique très travaillés, mais qui sont aussi des stéréotype reconnaissable entre mille. Cette utilisation d’icônes archi-connus, mais exploités de la plus belle des manières, nous permet de mieux cerner les enjeux psychologiques de ce huis clôt oppressant, mais aussi de faciliter l’immersion du lecteur dans le cours de ces mystérieux et dramatiques évènements.
Le récit se scinde en deux parties qui peuvent se classifier ainsi : intérieur et extérieur. Le lecteur s’aperçoit rapidement que les hommes qui se trouvent à l’intérieur de l’USS Nebraska ne sont pas plus en sécurité que ceux qui sont en plongée autour de la coque du Youbrenin, puis en exploration dans les restes de l’épave. Le démon - ou bien agit-il d’une aura paranoïaque ? - semble être omniprésent, et s’immisce peu à peu dans les esprits des hommes d’équipage et des officiers, entraînant des situations dramatiques qui finissent par mettre en péril la survie psychique puis physique des principaux protagonistes. Il est certains que devant tous ces actes inexplicables et souvent fatals (meurtres, maladie, attentat, etc.), la curiosité du lecteur est piquée au vif, d’autant plus que ce tome ne donne strictement aucun élément de réponse.
Du coté des graphismes, j’ai adoré le choix des couleurs, un vert et un bleu glauque à souhait qui nous projette dans ce clair obscur si propre à Alien et autres œuvres travaillant sur la peur primale ; celle des ténèbres et de l’Inconnu. Je n’ai pas été trop gêné par la rugosité des traits de Christophe Bec – bien au contraire, ils ajoutent à l’ambiance ‘’horror fiction’’ du scénario -, mais par contre, le manque de rigueur au niveau de la physionomie des visages m’a fortement dérangé. En effet, les personnages, de plus assez nombreux, voient leurs visages qui sont non seulement peu marqués et assez similaires, mais de plus, il leurs arrive de varier quelque peu au fil des cadres. Si l’on ajoute à cette liberté le découpage très cinématographique qui est basé sur une multitude de plans et de cadres variés, je dois avouer que j’y ai parfois perdu le sens de la narration, et du recommencer l’expérience de la lecture quelques pages en arrière. Pas catastrophique mais gênant…

La conclusion de

USS Nebraska est le premier tome de la trilogie Sanctuaire. Doté d’un scénario génial prenant ses origines dans le cinéma d’aventure et d’action, il accroche littéralement le lecteur au déroulement de l’histoire, si ce dernier n’est pas indisposé par la rugosité des graphismes et un manque de précision dans les traits des visages. Alors, si vous êtes un amateur des histoires Lovecraftienne, des films à grande profondeur comme Abyss ou encore Below, des ambiance de terreur claustrophobes propres à ces types de situations inexplicables, et que de plus vous vous sentez l’âme d’un explorateur archéologue à la Indiana Jones, alors cette bande dessinée est faite pour vous.

Que faut-il en retenir ?

  • Excellent scénario
  • Mise en couleur propice à l’ambiance
  • Découpage cinématographique intéressant.

Que faut-il oublier ?

  • Un style graphique qui peut déranger
  • Le manque de rigueur au niveau des physionomies

Acheter USS Nebraska en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de USS Nebraska sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Sanctuaire

En savoir plus sur l'oeuvre Sanctuaire