75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Le Réveil des Titans >

Critique du Roman : Le Réveil des Titans

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mercredi 6 décembre 2006 à 23:59

Révolution stellaire en demi-teinte

Sous le couvert de la voûte sylvestre, Amarine courait en direction du nord. Elle se sentait enfin chez elle. Grâce à cette course elle pouvait éliminer tout le stress qui l’avait rongé durant sa captivité sur Perdition. Le temps était au beau fixe, elle n’éprouvait aucune peine à se faufiler à travers les broussailles de cette foret vierge. Les animaux fuyaient à son approche, et si d’aventure un prédateur tentait d’en faire son repas, armée de ses poignards et d’une épée elle le truciderait en moins de temps qu’il ne faut pour le dire…
Le Réveil des Titans est le tome deux de l'Empire des étoiles: la saga galactique de Alexis Aubenque. Déclinée en trois volumes, cette fresque épique et romanesque décrit les aventures d'un bon nombre de personnages évoluant dans un univers futuristique aliéné par un obscurantisme médieval imposé par un clergé puissant et inquisiteur.
Le Réveil des Titans raconte l'implication de ces différents protagonistes dans un conflit d'ampleur galactique. Utilisant divers éléments narratifs - intrigues de palais, exploration spatiale, planet opera, affrontements martiaux - l'auteur tente avec plus ou moins de bonheur de nous entrainer dans un tourbillon de passions et d'héroïsme.
L'Empire contre les Rebelles, Gabriel X face au prince Arkan, l'immobilisme opposée à l'anarchie... Trahison, mesquinerie, passion aveugle, prise de conscience, courage et couhardise, voilà quelques ingrédients qui composent la recette d'Alexis Aubenque pour réaliser une oeuvre noire et profondément nihiliste. Des différentes composantes philosophiques et psychologiques qui se voient réciproquement attribués aux bélligérants des deux partis. Et c'est au final cette absence totale de manichéisme - une notion rarement évitée dans la littérature populaire de SF - qui se trouve être le principal intérêt de l'Empire des Etoiles.
Avec un style très direct, le romancier s'attache aussi à garder une certaine cohésion dans la construction historique et de son univers. Pour ce faire, probablement conscient de ses limites, il emprunte la voie de la simplicité, très loin des sophistications philosophiques et ésotériques de Frank Herbert ou Dan Simmons. Pour être plus clair, disons que l'on est plus proche du descriptif primaire de Star Wars que des arcanes et des mysticismes de Dune.
Hélas, malgré les arguments précités, il me faut signaler que le lecteur exigeant a souvent l'occasion, au fil de sa lecture, de grincer des dents ou de sourire ironiquement, au gré de son état d'esprit du moment. Les poncifs propres au roman de gare ne sont en effet pas évités: lourdeurs narratives, érotisme machiste, personnages stéréotypés, intrigues simplistes, et j'en passe... Toutes ces faiblesses finissent par plomber quelque peu un récit par ailleurs intéressant mais pourvu d'un dénouement si sobre -et comme précipité - qu'il sonne comme un pétard mouillé. Après deux volumes de montée en puissance dramatique - je ne me hasarderais pas à dire Shakespearienne -, on était en droit d'attendre mieux que cette rapide (baclée?) abdication qui laisse le lecteur sur une désagréable impression d'effet soufflé.

48

Le Réveil des Titans est une œuvre facile à lire, longtemps agréable malgré un style plus qu’approximatif et de nombreuses maladresses narratives, mais qui déçoit finalement avec un épilogue précipité et manquant de sens épique. Avec ce tome deux, Alexis Aubenque déçoit un peu, sans être aussi mauvais que certains le prétendent. Un ouvrage manquant de maturation que l’on pourrait croire victime de l’enthousiasme de l’auteur.

Critique de publiée le 6 décembre 2006.

Que faut-il en retenir ?

  • Un univers qui se veut cohérent.
  • Manicchéisme évité avec succès

Que faut-il oublier ?

  • Style d'écriture lourd et souvent maladroit.
  • Personnages sans profondeur.
  • Dénouement décevant.

Acheter Le Réveil des Titans en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Réveil des Titans sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !