75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Un dragon comme pas deux >

Critique de la Bande Dessinée : Un dragon comme pas deux

Avis critique rédigé par Richard B. le samedi 30 septembre 2006 à 10:07

Amusant de chasser le Dragon de nos jours !

Inspiré du dessin animé portant le même nom, Chasseurs de Dragons, fait son apparition en bande dessinée. Dans cette aventure nous suivons Gwizdo et Lian-Chu, 2 êtres qui se prétendent les meilleurs chasseurs de dragons. Autant dire que leur talent va plus faire la fourberie et la chance qu’un quelconque talent de chasseurs. Et heureusement pour eux, le prince charmant est là pour les sauver de situations dangereuses.


Avec un gros logo « Vu sur France 3 » je ne suis pas sûr que cela incitera le lecteur moyen à feuilleter cette bande dessinée. Personnellement au départ je me suis dit que la lecture allée être difficile. Bien, enlevez-vous cette idée de la tête, contournez cette étiquette qui rebuterait plus d’un et jetez-vous dedans ! Laurent Turner possède un sens du rythme parfait et un humour noir léger, mais bien là. Le plus amusant, en ce qui me concerne, est de voir le scénariste créer un personnage comme Gwisdo ; il se révèle fourbe, malin et égoïste, pourtant il figure comme un des héros de l’histoire. Juste à côté il y a le prince charmant, plein de morale, veillant sur la veuve et l’orphelin et beau gosse qui s’en prend plein la gueule. Un autre truc amusant dans chasseur de dragons, c’est que les dragons sont loin de l’imagerie traditionnelle (hormis celui de la fin) et cela ressemble en général plus à des monstres à crocs qu’autre chose. Laurent Turner semble vraiment s’amuser dans tous les cas et cela est communicatif d’autant que le dessin est superbe.
Matthieu Venant apparemment occupait un poste de story-boarder sur la saison 1 du dessin animé et cela se sent par une mise en page efficace et dynamique. Les personnages sont expressifs et détaillés, et cela, en gardant le côté Toon de la chose. Les couleurs de Lorien sont toutes aussi belles et correspondent parfaitement au trait de Venant ce qui permet d’avoir une harmonie parfaite.

85

Je me suis vraiment amusé, et les 48 pages se lisent d’une traite. Le prix de l’album et la qualité de l’ensemble justifient largement l’acquisition de l’ouvrage. Un album destiné à tous les âges et certainement plus drôle que la moyenne du moment. Je le recommande particulièrement aux fans de Fantasy, qui je pense ne seront pas déçu !

Critique de publiée le 30 septembre 2006.

Acheter Un dragon comme pas deux en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Un dragon comme pas deux sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !