75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Exil >

Critique de la Bande Dessinée : Exil

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 5 juin 2006 à 04:07

Le retour de l’entité biocybernétique

Quatrième volet de la saga Magon. Giss aidé de Kina poursuit son chemin sur la quête de vérité. Sa route va retrouver dans ce chapitre celle de son ami : Asmo. Mais Asmo a changé depuis, est-il toujours de confiance ?
Le scénariste Nicolas Jarry fort du succès de Magon devient de plus en plus prolifique. Ainsi chez les éditions Soleil il livre un collectif : ‘Les contes de Brocéliande’ et 3 albums : ‘Les brumes d’Asceltis’, ‘La rose et la croix’,’Tokyo Ghost’. Mais il ne s’arrête pas là puisque chez Delcourt - qui est déjà l’éditeur de Magon - il scénarise ‘Le Trône d’argile’ et ‘Maxime Murène’. Pour terminer, voilà que chez Mnémos il signe un roman qui sera en 3 volumes : Chroniques d’un guerrier Sïnamm. Pourquoi dis-je tout ça ? Tout simplement parce que la charge de volumes se ressent un peu sur le quatrième volume. Plein de questions ont été lancée et peu de réponses. À l’inverse, il se rajoute des quêtes. Parfois j’ai eu l’impression à la lecture de ce tome que Jarry lui-même s’y perdait. Bon l’ensemble est toujours prenant, l’univers qu’il a créé garde son charme, mais indéniablement j’ai senti une perte de régime ou une petite lassitude du scénariste sur son sujet, et vu que j’adore la série, je le regrette un peu.


Guillaume Lapeyre - lui aussi - après les surprenant 3 premiers tomes commence un poil à moins surprendre. Le dessin est toujours en parti très bien réalisé, mais par rapport au dernier album nous avons une impression de réalisation moins pointue. Plus proche du story-board. Une légère impression qu’il est allé plus vite que sur les précédents. Cela ne se ressent pas partout, mais certaines cases parfois semblent moins bien pensées. Par exemple à un moment dans l’album le personnage de Kina se baigne, cette scène de repos qui aurait pu être plus sexy et donner une belle séquence entre Asmo et Kina se déroule que sur une planche ; l’action est carrément confuse et manque dans son déroulement de suspense. Même les couleurs de Elsa, qui regorge de projets comme coloriste, donne cette impression d’album fini ‘plus vite’. Bien sûr, il est dur de demander à une équipe de garder le même enthousiasme de tout le long d’une série, surtout que la qualité de l’album demeure indéniable, mais pour la première fois dans la série une baisse de qualité se ressent. Une baisse, au demeurant, que beaucoup envierai. Mais bon, comme je suis tombé amoureux de cette série, j’avoue que cette fois j’ai été moins enthousiaste. J’attendais peut-être un peu plus de révélations puisque nous arrivions au 4éme volume, et à être toujours surpris par les visuels comme sur les précédents.

80

Les chroniques de Magon : L’exil n’est pas de la même qualité que les 3 précédents, mais reste un très bon album étant peut-être le plus faible d’une grande série. Il y a une impression qu’il dégage une idée de lassitude chez le trio. L’album demeure de qualité, mais il surprend moins que ses aînés. Courage, Nicolas, Guillaume et Elsa plus que 2 ! Gardez votre entrain !

Critique de publiée le 5 juin 2006.

Acheter Exil en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Exil sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !