75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Les enfants de la Cyberchair
Les enfants de la Cyberchair >

Critique de la Bande Dessinée : Les enfants de la Cyberchair

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 19 septembre 2003 à 0356

prometteur !


Entre un mélange d’architecture, de high-tech et d’organe biologique se situent Les chroniques de Magon.
Giss est un Chasseur de Xieu (entités bio-cybernitiques) dans un futur entre le gothique d’un « the crow » et le vieux village à fort passé historique. Plus de soleil, plus de jour, il ne reste plus qu’une terre apocalyptique où le héros tient à la vie que par espérance de voir un jour les choses changées et le soleil se lever. Un jour de traque banal, Giss se retrouve face à une entité lui demandant de l’aide, à partir de là son destin va changer, il n’est plus le traqueur, mais le traqué. La question c’est : pourquoi ?
La première page met tout de suite le lecteur dans l’ambiance, puisqu’un volatile se nourrit d’un reste humain dans un décor grisâtre au ciel magenta. La première chose qui frappe en ouvrant cette bande dessinée c’est le choix des couleurs : elles sont tout simplement superbes ! Le dessin n’est pas en reste puisque très détaillé, avec des créatures au design très agréable (comme si l’esprit d’un David Cronemberg se mélangeait a un Giger). On remarque aussi dans les visages quelques influences Manga, mais elles restent minimalistes. Lapeyre, le dessinateur et donc un artiste qui mérite un suivi de carrière ainsi qu’Elsa Brants la coloriste qui a fourni un travail de toute beauté.
L’histoire de Jarry est prometteuse même si pour l’instant on lui regrette des inspirations trop prononcées sur la mode Cyber. Par contre on reconnaîtra l’efficacité de l’histoire puisque de la première à la dernière page, on suit les méandres du personnage principal. La fin laissant entrevoir de grandes possibilités dans l’aventure, la suite se fait donc attendre. Maintenant reste à espérer que les prémisses tiennent leurs paroles.

La conclusion de

Les Chroniques de Magon c’est un premier tome très prometteur autant dans le graphisme que dans son histoire. Je vous recommande donc de feuilletés cette bande dessinée et si le dessin superbe mais particulier vous accroche, de l’acquérir. Jarry, Lapeyre et la coloriste Brants ont réussi là une œuvre que l’on peut que recommander !

Acheter Les enfants de la Cyberchair en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les enfants de la Cyberchair sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Chroniques de Magon

En savoir plus sur l'oeuvre Les Chroniques de Magon