75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Nautiliaa #2 [2002], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 21 février 2006 à 07h12

Un voyage sur l’île de mes rêves…

La jeune et jolie Atalante s’est embarquée sur l’Argos, une trière qui doit amener le courageux Jason et ses compagnons dans la lointaine contrée de Colchide. Trouvant que longer les côtes rallongerait exagérément la traversée, Jason décide alors, après avoir consulté les oracles d’Athéna, qu’il faut couper par la haute mer. Une zone dangereuse qui est le domaine du belliqueux Poséidon et de ses créatures…
Des graphismes de toute beauté
Natiliaa démarre où s’était achevé le précédent volet (Le Pacte), et Crisse a choisi cette fois-ci de nous amener en pleine mer Egée, à la découverte de la faune marine, mais aussi d’une île exotique remplie de jolies femmes esseulées et désirables. Car Crisse, dans cet opus, a décidé de pousser un peu plus loin l’érotisme gentillet. Le polisson incurable qu’il est annonce de suite la couleur avec une première planche très drôle dans laquelle il trouve une excuse vraiment bidon pour dessiner affectueusement de très jolies et sexy jarretières hellénistiques à son héroïne. Mais attention, tout reste très correct et bon enfant, aucune vulgarité ne se cache là dessous. C’est juste un peu fripon.
Fripon comme ses dessins, qui mettent sans cesse en valeur la plastique de tous les différents protagonistes. Un style qui s’accorde de toute manière très bien au scénario qui met en scène des héros braves et musclés et des tendres vestales revêtues d’étoffes vaporeuses, le tout sous un fort climat mythologique et merveilleux. De plus, comme tout le reste du décorum est également superbement mis en image, on peut vraiment dire que la lecture des aventures d’Atalante est un ravissement pour l’œil. On dira qu’avec Crisse, on commence à être habitué.
Un scénario un peu décevant
A cours de ce tome, l’auteur nous présente quelques membres de l’Argos (il nous narre également les circonstances dans lesquels Jason a pris le pari de retrouver la Toison d’Or), mais de manière, il est vrai, assez superficielle et on reste un peu sur notre faim. J’ose espérer que c’est une manière pour Crisse d’en garder sous le pied (euh, le crayon…) pour plus tard. C’est tout de même assez frustrant, sans compter que le scénario tarde toujours autant à décoller.
Car, sans être stupide, l’histoire qui se déroule dans ce tome n’est vraiment pas ce que l’auteur a fait de mieux. Elle est surtout peu passionnante et relativement mièvre, même si on ne peut lui enlever le mérite d’être en adéquation avec les récits mythologiques et homériques de la période. C’est assez plat, sans rebondissements, ni passion (un comble avec toutes ces femmes superbes en manque de mâles), et la partie consacrée à la quête sous-marine de Nautiliaa manque de rythme et d’émotion. On se surprend parfois à rêvasser en lisant les bulles de dialogues, c’est dire comme c’est trépidant. J’espère vraiment que ce script aux semelles de plombs va enfin décoller, car cela nuit vraiment à la réussite de l’œuvre.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Nautiliaa #2 [2002]

Nicolas L.
65

J’ai presque envie de dire ‘’peut mieux faire’’, mais je ne me le permettrais pas tant j’adore Crisse et son coup de crayon génial. J’ai seulement été déçu par le manque de matière que contient son scénario, et surtout l’absence de rythme, ce qui, avouons-le, est assez néfaste lorsque l’on traite un sujet épique. Par contre, pour tout ce qui est artistique, c’est le Nirvana graphique. Un véritable ravissement. Au final, un opus moyen pour une saga qui ne demande qu’à s’épanouir.

Que faut-il en retenir ?

  • Des dessins superbes
  • Un background qui a du potentiel
  • Univers mythologique fidèlement retranscrit

Que faut-il oublier ?

  • Un scénario toujours aussi faible

Acheter la Bande Dessinée Nautiliaa en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Nautiliaa sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Atalante