75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Le Pacte #1 [2000], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le jeudi 16 février 2006 à 09h50

Crisse ou la mythologie gréco-latine sexy et bon enfant

Premier volet de la saga de l’amazone Atalante, les premières pages du Pacte nous conte l’enfance de la jeune héroïne ; son abandon par un père aigri, la bénédiction des déesses, son éducation parmi les faunes et les créatures de la forêt, puis sa capture et son retour parmi les hommes.
Une première partie que d’aucun trouveront d’un éhonté classicisme. C’est vrai, mais cette manière de nous entraîner sur le terrain balisé et reconnu de l’enfant élu et abandonné, a l’avantage de bien nous accommoder à l’idée que cette charmante jeune fille est un être d’exception, et la récupération de la légende de Moïse est, en ce sens, très pertinente.
La deuxième partie nous narre les efforts consentis par Atalante pour trouver sa place parmi les hommes, illustrés par l’équipage masculin de l’Argos. Un navire dans lequel la jeune femme espère embarquer afin de se rendre dans le monde des Amazones, un univers idyllique qu’elle a découvert (rêvé ?) lors de son enfance.
Pour cela, Atalante devra faire montre de courage, de volonté et même de diplomatie, et elle aura l’occasion de retrouver les membres du peuple qui l’a recueilli.
Après l’heroic fantasy et la SF, Crisse nous emmène en voyage au cœur de la Grèce mythologique, une idée intéressante, le sujet n’ayant pas attiré l’attention de nombreux auteurs du fantastique. A sa manière, il nous fait découvrir un monde riche et verdoyant, peuplé de nombreuses créatures fantastiques qui côtoient, de manière naturelle, les hommes et les Dieux. Bien évidemment, Crisse remet les choses au goût du jour et tout le traitement, des dialogues aux attitudes est résolument moderne avec de nombreux clins d’œil (Aphrodite est la blonde de service, Méléagre est le gros bill a un neurone, etc.), le tout bien évidemment sous le thème de l’humour et un déluge de blagues bien senties.
Il est important de signaler également que même si Crisse prend ne nombreuses libertés avec le traitement et crée à l’occasion un personnage totalement nouveau, il prend cependant bien soin de respecter au plus prés les véritables légendes et les contextes historiques qui servent de support à son histoire. A cet égard, Atalante se rapproche de BDs plus ‘’sérieuses’’ comme Alix ou Vae Victis, et elle n’a rien à leur envier au niveau de la documentation et de la rigueur mythologique.
Du coté des graphismes, je dois dire que je suis un fan du coup de crayon de Crisse, et là encore, je suis tombé sous le charme de ce style si élégant, si sexy, et léger comme une plume. Je n’ai trouvé personnellement aucun défaut à cette mise en page soignée et appliquée, qui met parfaitement en valeur ces dessins qui semblent parfois comme arrêtés dans le temps, à la manière de statues grecques (page 17). Ou inversement ; d’un magnifique dynamisme (pages 32-33). Au final, ce style graphique faussement naïf et puéril contient tout ce qu’il faut de sous-entendus pour éveiller la curiosité du polisson que je suis toujours.
Si je devais faire un reproche à ce premier tome, je pencherais plutôt vers le scénario qui, même s’il est loin d’être médiocre, tarde un peu à décoller et présente parfois quelques longueurs. Surtout, comme je l’ai dit plus haut, qu’il ne manquera pas d’évoquer à certains un petit air de déjà vu. Mais bon, cela n’est pas bien grave, car une nouvelle saga tarde toujours à trouver ses marques et le premier tome représente souvent un ‘’essuyage de plâtres’’.

La page 32 : magnifique

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Le Pacte #1 [2000]

Nicolas L.
78

Gosse, j’étais un véritable accroc des films ‘’mythologiques’’ et des peplums fantastiques italiens. Jason et les Argonautes, le Choc des Titans, Persée, Hercule, ont ainsi développés dans mon imaginaire un terrain favorable aux légendes hellénistiques. Je me suis donc jeté sur la lecture des aventures d’Atalante dés que j’ai eu en main ces ouvrages de Crisse. Je n’ai pas été déçu, et même si le scénario reste en deçà des capacités réelles de l’auteur, les dessins, l’humour et la magie qui se dégage de chaque cadre compensent largement cette lacune. Une œuvre digne d’Harryhausen avec une héroïne super bien roulée dedans ? Vous en rêviez, Crisse l’a fait.

Que faut-il en retenir ?

  • Univers riche, foisonnant et plein de possibilités
  • Un peu de culture classique dans la BDs fantasy
  • Les dessins de Crisse, superbes
  • Beaucoup d’humour pas relou

Que faut-il oublier ?

  • Un scénario un peu en peine

Acheter la Bande Dessinée Le Pacte en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Pacte sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Atalante