75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Le Cercle
Le Cercle >

Critique du Film : Le Cercle

Avis critique rédigé par Gil P. le vendredi 21 février 2003 à 1123

Tourner en cercle

Une adaptation outrageuse
The Ring (l'original), c'est une petite bombe du cinéma japonais. Mais voila le américains n'aiment pas voir ce qui n'a pas été produit chez eux, il se proposent donc de faire un remake. Soit.
Gore Verbinski n'est pas des plus connu pour faire de grands films (Le Mexicain) néanmoins il sait filmer. Tout au long du remake, on en arrive à ce constat, ni assez original pour se démarquer, ni assez copié pour être aussi bon que le précédent opus, Le Cercle manque de tout et ne donne qu'un petit frisson et quelques sursauts là où la plupart des gens ressortaient tremblants des salles lors de la vision de l'original.
L'histoire est plan pour plan identique au début et à la fin du film, on y admire les acteurs "copies" conformes du jeu original sans aucune originalité. Les meilleurs plans sont comme "happés" de la mouture originale et les petits plaisirs du spectateur n'ont rien de bien nouveau.
Et puis tout dérive, l'histoire du fantôme est celle d'une famille de ranchers, avec une scène de suicide de cheval à hurler de rire... Rien de ce qui faisait le charme mystique de l'histoire du fantôme japonais n'est repris et cet "esprit" sort de nulle part, d'une famille parfaitement normale et sans aucun intérêt.
La K7 et les plans clés subissent aussi se traitement. Moins mystique, la k7 nous montre tous les points clefs de l'histoire du fantôme sans rien cacher. On en devine l'histoire par avance là où il fallait vraiment se torturer l'esprit pour aligner toutes les pièces du puzzle. Le fantôme est une jolie jeune fille alors que le pouvoir étrange de Reiko la défigurait atrocement.
Quant à la scène du puit, scène clé s'il en est et maîtresse de toute la tension accumulée, c'est une honte. Le réalisateur reprend plan pour plan (et parfois on croirait du noir et blanc). Comment aurait-il pu faire autrement ? Mais au lieu de laisser son actrice 25 minutes dans ce puit d'une eau putride et l'obliger à écoper l'eau pour trouver ce qu'elle cherche, il nous la montre dans une eau claire et limpide et le tour est joué en moins de 5 minutes.
Tant qu'on y est il modifie la toute fin et montre un personnage plus ambigu que l'héroïne de Ring, après tout pourquoi ne pas aller au bout de l'outrage.
Les acteurs tirent néanmoins leur épingle du jeu, sans que le spectateur ne soit jamais que déçu de l'ensemble du film.

La conclusion de

Un film qui aurait gagné à choisir entre transcrire plan pour plan l'original et prendre des libertés...

Acheter Le Cercle en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Cercle sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de The Ring

En savoir plus sur l'oeuvre The Ring