75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Pater Tenebrarum #3 [2005], par Lucie M.

Avis critique rédigé par Lucie M. le dimanche 6 novembre 2005 à 16h52

Jack Stanton…Père des ténèbres !!

Jack Stanton commence à se rendre compte de ses erreurs passées. Aurait-il raison ?! Oui car une évidence, loin d’être subtile, va bientôt se révéler à lui…Et il devra réparer toutes ses erreurs !!


Toujours aussi inspiré de l'univers de l'indicible Lovecraft - Mathieu Lauffray continue sur sa lancée prophétique et nous livre, sans son compagnon des premiers instants Xavier Dorison, la suite d’un héros au caractère torturé Jack Stanton.

Ce tome 3 de Prophet, nous enlève quelques doutes sur les questionnements qu’on avait pu rencontrer dans notre lecture des tomes précédents mais nous en crée également d’autres. Serait-ce le point fort du scénario de Mathieu Lauffray ? Oui sans hésitation ! Cet enchaînement d'interrogations incessantes, à propos de Jack Stanton, à savoir si il est véritablement le prophète tant attendu, est le leitmotiv de cette série. Puis se greffe tous les ingrédients mystiques qui font de Prophet une bonne série apocalyptico-fantastique à l’univers très sombre pourvue de démons, de titans et d’horribles créatures. Tout cela rendu par le dessin particulier de Mathieu Lauffray et de sa mise en page efficace qui possède de nombreuses cases sur fond noir.

Une mise en page difficile à suivre au premier abord mais qui se révèle très proche de l’action du scénario. En clair on n’a pas le temps de souffler, on s’en prend plein la vue et cela nous plait. Pourtant les dessins ne sont pas rectilignes toutefois grâce à la mise en page le récit coule de lui-même. Les dialogues entre Jahir - le mutant bouseux - et Jack Stanton sont des plus amusants et leur attribue une sorte d’amitié, très prisée chez la gente masculine, du genre "je t’aime moi non plus". Puis il y a Athénaïs, cette mutante en continuel changement, qui s’avère être une créature des plus complexes de par sa personnalité et son passé tous deux très mystérieux.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Pater Tenebrarum #3 [2005]

Lucie M.
85

Pater Tenebrarum ne décevra aucunement les amateurs de la série Prophet ; qui tout en ôtant quelques doutes vient en greffer bien d’autres. Toutes les caractéristiques du dessin de Lauffray sont au rendez-vous ainsi que la mise en page très vivante qui confère un effet visuel "difficle d'accès" mais qui colle parfaitement à l’écoulement de l’histoire. Le scénario, même si Dorison n’est pas intervenu sur ce tome 3, est également un délice et on se laisse mener par les mésaventures mystiques de Jack Stanton grâce à Mathieu Lauffray. Donc un tome 3 réussie qui se dévore bien vite…à suivre !!

Acheter la Bande Dessinée Pater Tenebrarum en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Pater Tenebrarum sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Prophet