75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film d'animation : Pollux, le manège enchanté
Pollux, le manège enchanté >

Critique du Film d'animation : Pollux, le manège enchanté

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 13 février 2005 à 1157

Pollux passe en synthèse.


L’Europe se décide enfin à rentrer dans un domaine jusqu’ici essentiellement traité soit par les Japonais soit par les Américains. De plus, le gros de l’équipe du film est français. Exception faite du très bon Kaena, en effet l’animation est assez boudée par les producteurs français.
Ressusciter Pollux et ses amis en 3D semblait une bonne idée, les décors de notre jeunesse auraient eu beaucoup de mal à supporter la transition grand écran. Le scénario est hélas loin d’être travaillé : alors que nous spectateurs plus âgés aurions pu espérer un double sens de lecture, des textes capables de faire sourire petits et plus grands, il est regrettable de voir que celui-ci ne vise pas au-dessus de 8-9 ans.
Faute d’histoire, il ne reste plus qu’à contempler la 3D très inégale. Par moment l’animation frôle la perfection et n’a pas à rougir de la concurrence et à d’autres nous avons l’impression de nous retrouver dans de la 3D destinée à un support télévisuel. Le rendu des poils est de très bonne facture, mais ne réagit pas toujours en adéquation avec le climat du lieu, de même que certaines saccades peuvent apparaître aux habitués du genre. Pourtant, à l’inverse, certains rendus et séquences, certaines animations, sont remplis de petits détails comme de lourdes traces de pas dans la neige pour la vache Azalée et de longues traînées pour Pollux.
Les doubleurs ne mettent pas pour la plus part de la bonne volonté, on peut même dénoter un manque de professionnalisme chez certains. Si Valérie Lemercier est tout simplement magnifique dans son travail de doubleuse, de même qu’Henri Salvador, c’est une catastrophe par exemple pour Eddy Michell.

La conclusion de

Les plus jeunes s’amuseront peut-être, mais pour les plus vieux, passées les dix minutes de nostalgie, ils s’ennuieront ferme. Le doublage est loin d’être de qualité à de rare exceptions. Le scénario est d’une simplicité à tous les niveaux. Il ne reste qu’une 3D de qualité acceptable pour faire passer un peu le temps. Dommage avec un peu de travail supplémentaire il y avait de quoi faire mouche sur tous les types de public.

Acheter Pollux, le manège enchanté en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Pollux, le manège enchanté sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+