75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Nifff 2009 : le programme

Publié il y a 7 ans par Richard B.

9ème édition, le NIFFF désire explorer la richesse du cinéma

Pour sa 9ème édition, le NIFFF explore la richesse du cinéma de genre international en proposant un programme qui privilégie diversité et découverte. L'’Asie est à l’'honneur cette année avec un focus particulier sur les cinématographies émergentes et des invités de marque tels que Joon-Ho Bong (The host) et Shinji Aoyama (Eureka). Les derniers films de Lars von Trier (Antichrist) et de Mamoru Oshii (The Sky Crawlers) comptent parmi la sélection des compétitions marquées toutes deux par une variété aussi bien géographique que thématique. Enfin, l'Open Air nouvelle version propose au grand public des inédits tels que le film d’animation Brendan and the Secret of Kells ainsi que des avant-premières comme The Countess ! de Julie Delpy. Un panorama de la production fantastique contemporaine à découvrir du 30 juin au 5 juillet 2009.

 

Invités 2009

Mené par le réalisateur sud-coréenJoon-Ho Bong (The Host, NIFFF 2007), le Jury de la compétition internationale se veut lui aussi éclectique. Il compte ainsi parmi ses membres le scénariste néerlandais Gerard Soeteman, proche collaborateur de Paul Verhoeven (Black Book, Starship Troopers), le journaliste François Angelier (France), le réalisateur indonésien Joko Anwar (Dead Time: Kala, NIFFF 2007) et la chanteuse et performeuse américano-suisse Erika Stucky.

Considéré comme une figure incontournable de la nouvelle vague du cinéma japonais, Shinji Aoyama est l’invité d’honneur de cette édition. Le cinéaste nippon, qui a acquis la reconnaissance internationale en remportant le Prix de la critique à Cannes en 2000 pour Eureka, viendra au NIFFF présenter un programme exceptionnel qui explore sa relation au cinéma de genre. Enfin, le NIFFF aura l’honneur d’accueillir pour son programme spécial consacré au cinéma de genre scandinave Antti-Jussi Annila et Tero Kaukomaa, respectivement réalisateur et producteur de Sauna, Ole Bornedall qui présentera son thriller Just Another Love Story ainsi que Patrick Sobieski, producteur de Vampyrer.

 

La Compétition internationale

Se distinguant par une remarquable diversité géographique, la Compétition internationale explore de même la multiplicité qui caractérise aujourd’hui la production fantastique: auteurs ayant souvent flirté avec le genre sans vraiment y succomber (Lars von Trier avec Antichrist, Catherine Breillat avec Barbe Bleue), curiosités liées à la thématique de l'’enfance (Grace de l’'Américain Paul Solet, The Children du Britannique Tom Shankland) ou encore thriller haletant made in Australia (Coffin Rock de Ruppert Glasson). La science-fiction est également représentée dans la compétition, qu’elle soit ludique et truffée de références (Moon de Duncan Jones avec Sam Rockwell, également présenté en film d’ouverture) ou romantique (Franklyn de Gerald McMorrow avec Eva Green et Ryan Philippe). Enfin, Vertige de Abel Ferry (invité du NIFFF 2009), Tormented de Jon Wright et Left Bank de Pieter Van Hees(invité du NIFFF 2009) incarnent quant à eux au sein de la sélection la relève du cinéma horrifique européen.

 

La Compétition asiatique

Voyage au cœur du meilleur de la production fantastique asiatique, New Cinema from Asia fait à nouveau la part belle aux cinématographies émergentes. Ainsi la sélection 2009 nous emmène de la Malaisie (Histeria de James Lee) à l’Indonésie (Forbidden Door de Joko Anwar) en privilégiant à la fois des oeuvres ludiques (Handsome Suit du Japonais Tsutomu Hanabusa et Connected du Hongkongais Benny Chan) et horrifiques (Rahtree Reborn du Thailandais Yuthlert Sippapak). A noter également, The Sky Crawlers, le dernier film de Mamoru Oshii, réalisateur culte de Ghost in the shell et le film vedette du box office thaï 2008 Queens of Langkasuka de Nonzee Nimibutr, divertissement à gros budget dans la veine d’un Pirates des Caraïbes.

 

Open Air

Dans des conditions optimisées (écran plus large, Dolby Surround, capacité augmentée), l’'Open Air version 3.0 proposera comme à son habitude au grand public des inédits et les avant-premières les plus attendues de la saison. Des films d’animation atypiques et de haute qualité seront au programme avec Brendan et le secret de Kells (Tomm Moore & Nora Twoney) et Mary and Max de Adam Eliott. A découvrir également : l’'adaptation du manga à succès 20th Century boys de Yukihiko Tsutsumi, l’action décomplexée de Crank 2: High Voltage (Mark Reverdine & Brian Taylor), le réalisme pessimiste du thriller The Chaser de Hong-jin Na ou encore le romantisme sombre et vénéneux de The Countess, drame signé Julie Delpy.

 

Courts métrages et Swiss Dimensions

En marge des deux compétitions qui prennent le pouls de la création fantastique suisse et européenne, le court sera également à l’honneur de la rencontre publique organisée dans le cadre de Swiss Dimensions. Lors de cette journée consacrée à la production suisse, le public aura l’opportunité de discuter des films présentés dans la compétition SSA/Suissimage avec leurs réalisateurs. Egalement au programme de cette journée: un pitching lors duquel producteurs et réalisateurs exposeront leurs projets devant un parterre de professionnels suisses et européens.

 

Carte Blanche à Bong Joon-ho

Le NIFFF a demandé au Président du Jury international d’élire les trois films fantastiques qui ont le plus influencé son travail artistique. Kairo de Kiyoshi Kurosawa, The Thing de John Carpenter et The Housemaid de Kim Ki-young composent ce tryptique qui, incidemment, reflète la tradition particulière propre au festival depuis ses débuts.

 

Symposium Imaging The Future

Pour la 4ème année consécutive, le NIFFF accueille le symposium Imaging The Future. Au programme cette année, le matte painting à l’'ère digitale, la création de personnages de synthèse ou encore les relations entre jeu vidéo, bande dessinée et cinéma. A noter la présence de Jean-Marie Vivès, matte painter français (Alien la Résurrection, La Cité des Enfants Perdus), qui vernira une exposition qui lui est consacrée sur le site du festival.

 

Actual Fears 2

Le CAN (Centre d’Art Neuchâtel) collabore cette année encore avec le NIFFF par le biais d’un programme de vidéos et de performances aux accents fantastiques. Pour cette deuxième édition, un pavillon conçu spécialement pour l’occasion et implanté dans le Jardin Anglais permettra à la fois de présenter des vidéos sous forme d’installation et de proposer des projections en soirée.

 

Projections spéciales

Pour saluer la présence de Joko Anwar dans le Jury international, le NIFFF projettera Quickie Express, long métrage de Djimas Djayadiningrat dont le cinéaste indonésien a écrit le scénario. En collaboration avec le symposium Imaging The Future, le festival proposera également une sélection de Machinimas, films courts créés à partir de jeux vidéo. Le programme Made in NE offrira, enfin, une fenêtre sur la production régionale.

Diaporama photo : The Children [2009]

Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de l'imaginaire en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »