75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Dario Argento à la Fnac Forum

Publié il y a 10 ans par Lucie M.

mini reportage avec photos !

Comme nous vous l’avions annoncé dans une précédente actualité l’un des réalisateurs les plus talentueux dans le monde de l’horreur devait faire une conférence-débat à l’espace rencontre de la Fnac forum à Paris le 8 juillet 2006 animée par Jean-Baptiste Thoret. Ce réalisateur culte pour la plupart des amateurs de films d’horreur ou de fantastique a dernièrement participé à la très bonne série des Masters of Horror produite par Mick Garris en réalisant l’épisode Jenifer. Si encore personne n’a deviné, il s’appelle Dario Argento et il est plus communément surnommé le Maestro de l’Horreur pour nous avoir donné des films tels que Suspiria, Inferno, Profondo Rosso, le Fantôme de l’Opéra et j’en passe !

Nous étions donc à la Fnac Forum – Han Maximus, Lonestarr et moi – à 16 h tapantes pour assister à cette conférence-débat des plus alléchantes qui était organisée en partenariat avec le Paris Cinéma Campus. Dario Argento venait surtout pour parler de sa participation à la série les Masters of Horror qui en est pour le moment à sa première saison. Mais également pour parler de ses réalisations, de Suspiria en passant par Profondo Rosso et en finissant par ses projets. Projets remis au goût du jour grâce aux Masters of Horror puisque Dario Argento peut enfin revenir sur le devant de la scène de l’horreur pour finir et clôturer sa grande trilogie des Mères – Mater Lachrymarum - qu’il commencera à tourner dès septembre 2006. Eh oui ! trouver des fonds pour réaliser un film d’horreur ce n’est pas la joie surtout quand celui-ci n’est pas destiné aux adolescents ! C’est ce qu’il a d’ailleurs expliqué, en duo avec des propos de John Carpenter, pour définir sa vision du cinéma d'horreur comme étant un cinéma pur. Un cinéma d'horreur pur puisque tellement horrible qu'il en devient beau ! Cette conférence-débat animée par Jean-Baptiste Thoret s’est terminée avec des questions du public et j’ai pu enfin réalisé l'un de mes rêves : poser une question à Dario Argento ! Un moment fort puisque je n’en menais pas large, mais Dario Argento est tellement attachant, et proche de son public, qu’il répondait toujours aux questions avec franchise, humour et heureux d’être autant solliciter pour son travail dans le cinéma. Ah ma question ! Elle portait sur les réalisations qu’il a effectuées, il y a un certain nombre d’années, avec sa fille Asia où elle y jouait les rôles principaux. Je voulais savoir si cela n’était pas trop difficile, émotionnellement parlant, de diriger sa fille sur un plateau de cinéma et surtout dans le Syndrome de Stendhal où la pauvre Asia Argento est continuellement malmenée ! Bien sûr m’a-t-il répondu dans son français exceptionnel, ponctué avec son accent si chantant venant d’Italie, bien sûr ! que faire tourner sa fille où celle-ci doit enchaîner des scènes super dures est un véritable brisement de cœur. D’ailleurs, le père et la fille ont décidé de faire une petite pause cinématographique. Cette question l’a véritablement touché et sa réponse a touché, le public et moi y comprit ! *Celle-ci a également été reportée sur le compte rendu officiel de cette confèrence/débat sur le site officiel de Paris Cinéma Campus.


Ensuite, nous nous sommes rendu au cinéma MK2 Bibliothèque pour voir la rediffusion d’Inferno le second film de Dario Argento de sa trilogie des Mères. Il était bien sûr présent en début de séance pour répondre aux questions des spectateurs. Dario Argento s’avère être une personne très sympathique qui passerait des heures et des heures à répondre aux questions de ses fans ou de son entourage. Il y répond toujours avec sérieux, avec humour et candeur envers ses spectateurs et ses oeuvres. Nous ne pouvons que conclure, après avoir côtoyer le Maestro de l’Horreur durant quelques heures, que c’est un grand homme, et qu’il n’a pas fini de nous ravir avec ses réalisations !


*Les propos de Dario Argento ont été intégralement reportés sur le site officiel de Paris Cinéma Campus. Pour en prendre connaissance il vous suffit de cliquer ici!

Source : SFU

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • c'est toujours un grand plaisir de lire Requiem. elle nous emporte dans sa passion. Bien documentée,on peut lire au fil des lignes le plaisir qu' elle prend à nous faire partager sa passion. Et ça marche..FORT..
    Brava Requiem.
    queen morticia, le 24 juillet 2006 00:09
  • Merki Madame Queen Morticia !!! hihi !!!
    Requiqui, le 24 juillet 2006 07:18
  • Le vrai maitre de l'horreur est de retour (moi j'ai jamais eu l'impression qu'il était parti). Grace à dario j'ai pu réaliser mon rêve en rendant hommage à son oeuvre. Mon roman ANALOGIE est sorti aux éditions azimuts. Merci Dario.
    seb, le 6 octobre 2006 04:44