75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Pierrot le Poisson Clown contre Nemo

Publié il y a 13 ans par David Q.

La pierre est dans le camp des juges

Franck Le Calvez, auteur français du livre pour enfants, Pierrot le poisson-clown, assigne Disney pour contrefaçon. Il reproche aux studios américains de s’être fortement inspirés de son héros aquatique, Pierrot dans LE MONDE DE NEMO.
Le créateur du, désormais célèbre, poisson clown avait pourtant pris des précautions. Après avoir publié son livre fin 2002, il avait déposé le scénario dès 1995 auprès de la Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques (SACD) et déposé la marque à l’Institut National de la Protection Industrielle (INPI). Peine, perdue…Franck Le Calvez doit maintenant affronter le géant américain et demande l’interdiction de la diffusion de certains produits dérivés ressemblant étrangement à son héros. Il accuse aussi Disney d’avoir plagié l’univers de Pierrot le poisson clown : « On y retrouve les mêmes personnages secondaires avec un poisson chirurgien et une crevette nettoyeuse ». Ce passionné d’aquariophilie juge que la similitude est assez troublante pour qu’on demande des explications à Disney. Devant le silence des studios, une procédure judiciaire a été engagée.
Franck Le Calvez a de quoi être jaloux du succès de Nemo ! Cet auteur qui a financé lui-même l’édition de son livre continue de revendiquer ses droits. Il explique que de nombreux libraires ont refusé de prendre son ouvrage à cause du poisson-clown de Disney. Vindicatif, il souligne même que seulement 600 des 2000 exemplaires de Pierrot ont été distribués.
Franck Le Calvez entend bien récupérer quelques bénéfices du film d’animation qu’il a fortement inspiré et qui a déjà séduit plus de 2,1 millions de spectateurs pour sa première semaine d’exploitation fin novembre.
Pour vous faire une idée plus précise des accusations de l'auteur, voici un comparatif du design des deux poissons mis en cause. Troublant non?

Source : SFU / SCIFI WIRE

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • Choisir un poisson clown pour un déssin animé est tout a fait légal...Alors, ensuite quand on rajoute des yeux malicieux et un sourire, forcement, ca va ressembler fortement à ce cher pierrot...
    garry37, le 24 juillet 2007 19:07