Le collectif Trash publie ses premiers ouvrages

Publié il y a 3 ans par Vincent L.

Lecture pour adultes consentants...

Le Collectif Trash a publié ses trois premiers ouvrages le mois dernier : Necroporno, Pestilence et Bloodfist.

Le collectif TRASH rassemble des auteurs et illustrateurs qui ont de la tripaille et des entrailles à revendre. Ils ont décidé de se réunir pour oeuvrer, ensemble, à l'édition de romans dégueulasses, choquants, gore, avec plein de sexe, de sang, de foutre, de sueur et de larmes. Notre but, c'est autant de rendre hommage à la mythique collection GORE du Fleuve Noir que de tenter, modestement, de poursuivre sa démarche en proposant des romans courts, secs, nerveux et sans concession.

Nécroporno

Apocalypse nécrophage et pornographique. Agonies brutales accompagnées d'une incontrôlable soif de sexe.
Tout cela parce que, à Eternod, la faune des cadavres dédaigne la fade chair des morts pour dévorer celle des vivants.

Une jeune fille se dressa et offrit à l'aïeul un cul admirable, peau des reins ôtée qui dévoilait sa fragile colonne vertébrale affleurant de sa raie culière, os dépiautés, taraudés par une cohorte chitineuse, qui se brisa net sous l'ardeur qu'elle mit à vouloir se faire foutre et bascula, entraînant avec elle boyaux et organes le long des lambeaux luisants de ses lombaires.

Prix de vente : 6€

 

Bloodfist

Bloodfist traite de la notion de confrontation.  Il y a des filles faciles-femmes fatales, un gourou de banlieue, des pratiques sexuelles extrêmes, et deux types souffrant - ou pas - d'hallucinations qui traînent dans les caves.
Comment tout cela pourrait-il finir autrement qu'en boucherie ?

L'homme-seringue s'entrouvre, il a une haleine de poubelle, sa langue est une aiguille qui s'insinue entre mes lèvres... Alors je serre les dents de toutes mes forces, je mords jusqu'à ce que j'entende un hurlement, je serre et serre encore... Il y a du sang dans ma bouche, je mords de plus en plus fort, mes dents tranchent quelques chose de grumeleux que je crache aussitôt dans l'égout.


Prix de vente : 6€

 

Pestilence

L'ignoble Moyen-âge... Un village dans les marais, une épidémie...
Hommes, femmes et enfants couverts de bubons, qui meurent dans d'atroce souffrances, lorsqu'ils ne sont pas brûlés vifs. Et ce médecin de la pestilence aux prises avec un complot répugnant...

Les corps étaient dans le grand lit. Barbet, pourtant habitué aux cadavres, s'accrocha au chambranle, écœuré. Le père de famille, visage tourné vers le médecin, semblait le dévisager. L’œil gauche disparaissait sous une énorme cloque putride dont s'échappait une coulée de pus brunâtre. Le nez était tombé, laissant un orifice à vif, au pourtour rosacé recouvert d'un mucus glauque contournant les lèvres constellées de bubons, figées en un rictus de douleur.

Prix de vente : 6€

 

Plus d'informations sur le site officiel du collectif.

Lien permanent de partage | Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »