75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

[Bifff 2013] Notre avis sur le film Found de Scott Schirmer

Publié il y a 3 ans par Richard B.

Attention, âmes sensibles s'abstenir !

SciFi-Universe.com Preview - BIFFF 2013

Parmi les films "surprise" de ce 31ème BIFFF, Found s'impose comme un film réellement trash et malsain qui n'a nullement usurpé sa place dans la catégorie : "film de minuit" (bien que, dans le cas présent, il ait été diffusé à 1 heure du matin).

Affiche FoundMarty, jeune homme de 12 ans, représente le garçon idéal pour tout parent : il est consciencieux dans son travail, il est poli, il ne fait jamais d'histoire, bref un garçon avec une morale plutôt saine. Seul élément préoccupant pour sa maman : Marty aime un peu trop les films d'horreur. Il faut dire que ce dernier est allé plutôt à bonne école. Le paternel ne rechignant pas à en regarder quelques-uns avec fiston, et le grand frère en possède une bonne collection. Ce côté "trop sage" et trop "Geek" sur les bords aurait par contre tendance à faire de lui la tête de turc de ses camarades. Reste que jusqu'ici Marty est le genre de garçon à faire la différence entre fiction et réalité, et entre le bien et le mal. Ce n'est par contre immanquablement pas le cas de Steve, frangin au caractère ouvertement rebelle aimant à prolonger le plaisir de la vision du trash en pratiquant lui-même, le soir venu, des atrocités sur quelques personnes.

Found est certainement le type de film qui sera visible sur grand écran que dans un festival (il pourrait même être refusé par des distributeurs jugeant certainement la chose trop extrême). Pas que le film de Scott Schirmer rivalise en terme de "gore" avec les longs-métrages les plus extrêmes dans le domaine, mais ce dernier possède quelques passages particulièrement démesurés en la matière, et surtout une atmosphère et une ambiance particulièrement crue qui touchera autant sur la cruauté visuelle que mentale. Bref Found a tout de l'ennemi publique numéro un des comités de censure et, à la vision finale, on peut tout à fait comprendre. Il faut un minimum de jugeote, de recul et un mental assez zen pour aborder Found. Une interdiction aux moins de 17 ans est en effet pour le coup certainement recommandable.

Si on se base sur la première partie du film, Found est plutôt sobre et proche du film "teenagers" des années 80, on suit l'aventure d'un gamin de 12 ans qui orne sa chambre d'affiches de classique de l'horreur, on y voit quelques têtes coupées, mais jusque-là, rien de choquant, surtout que le ton au départ (avec la voix off qui accompagne de temps à autre le film)  garde une certaine légèreté. Tout va réellement basculer par une scène centrale ou le jeune Marty (interprété par Gavin Brown) vient à découvrir une vidéo - particulièrement réaliste - dans la collection du grand frère. Une séquence d'ailleurs remarquablement montée à travers des changements de formats en fonction du support. Mais surtout une séquence qui bascule le film à un niveau d'atrocité visuel qui fera détourner déjà bien des regards de spectateurs. Si, d'ailleurs, ce passage restera le plus trash visuellement, il participera surtout à servir d'intermédiaire à une autre scène à venir, qui, elle, jouera entièrement sur l'imagination du spectateur. Et comme le spectateur a, du coup, indirectement conscience du niveau des atrocités que peut commettre le psychopathe, cela pousse à imaginer le pire.

Found image

Visuellement le film de Scott Schirmer, montre quelques limites propre aux budgets - on sent parfois le bricolage - et le rendu d'image n'est pas aussi travaillé que certaines productions "d'horreur" plus friquées, mais reste qu'on dénote un savoir-faire indéniable sur la montée en tension, de bonnes idées en terme de mises en image, et un rendu au demeurant jamais désagréable. Mais surtout, il parait clairement que Scott Schirmer n'aurait jamais pu mettre en scène le même film avec des moyens plus ambitieux. On peut sainement ce questionner sur la morale du scénario - tirée d'une nouvelle écrite par Todd Rigney et qui collabore ici avec Scott Schirmer pour donner vie à ses mots- assez ambigu dans sa conclusion, reste que Found ne laisse pas indifférent, propose une certaine analyse de l'horreur vue sur toile, et fait définitivement pas penser à quelque chose de déjà vu.

Cependant attention, film à ne pas mettre entre tous les mains.

Diaporama photo : Found

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »