75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Le réalisateur et auteur Jean Rollin nous a quittés.

Publié il y a 6 ans par Richard B.

Jean Rollin est mort ce mercredi à l'âge de 72 ans

Si Jean Rollin ne faisait pas l'unanimité parmi les cinéphiles et les littéraires, il s'était créé un certain nombre de fans et faisait incontestablement partie du paysage fantastique français.

Après une période dans laquelle il réalise quelques courts-métrages, c'est en 1968 que Jean Rollin réalise son premier film : Le Viol du Vampire. Par la suite, il réalisa presque une trentaine de films dont Requiem pour un vampire, Les Démoniaques, Lèvres de sang, La Nuit des traquées.

Il participa aussi à divers projets et écrivit quelques romans comme Bestialité, Les deux Orphelines Vampires.

Jean Rollin est mort ce mercredi à l'âge de 72 ans.



Lucie avait rencontré ce très gentil monsieur en 2006 durant le Salon du livre.

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • RIP, je l'avais decouvert à l'époque sur canal dans cinéma de quartier
    D@rkwill, le 16 décembre 2010 10:07
  • putain mais achetez vous un micro
    alalal, le 16 décembre 2010 12:07
  • Alalal cette interview a été fait en 2006 nous étions dans nos premières interviews, nous étions des amateurs passionnés et sans encore le moindre budget, de plus la technique de la vidéo sur internet n'était pas encore ce qu'elle est aujourd'hui.

    Cette interview a été faites avec beaucoup de passion et nous permet de rendre hommage à ce grand monsieur. Nos nouvelles interviews sont faites avec micro (même si parfois les conditions environnement ne sont pas toujours au top).


    Richard B., le 16 décembre 2010 12:17
  • non mais s'il est pas content il passe son chemin...
    slakk, le 16 décembre 2010 15:08
  • Ne vous en faites pas , le staff, elle est très bien cette interview et chapeau , car rares sont les journalistes a lui avoir donné la parole pour parler de cet art qu'il aimait et quelle gentillesse et modestie se dégage de lui . Reposez en paix Mr ROLLIN.
    bobafett, le 16 décembre 2010 18:19
  • j'ai tourjour aimé les cinéastes s'incére et qui, malgré les humeurs de soit disan proféssionnels vont jusqu'au bout de leurs art en les méprisant... monsieur rollin était la gentillesse pérssonifié et un grand artiste... maintenant qu'il est parti rejoindre ses femmes vampire dans l'autre monde, nous allons nous apèrcevoir de toute la force artistique de cet homme ! CLAUDE GIRARD
    claude girard, le 21 décembre 2010 18:06
  • Cinéaste contesté, marginalisé une bonne partie de sa carrière par une critique française impitoyable, Jean Rollin a le mérite d'avoir fait des fims de vampire fra,çais, qui ont d'ailleurs connu un certain succès dans les pays anglo-saxons. Certains ont taxé ses films de nuls (sans doute sans en avoir regardé un seul). Alors oui ses films ne sont pas parfaits, ils ne correspondent pas aux normes du cinéma fantastique grand public. Cependant, compte tenu des moyens restreints dont il disposait, ses films se révèlent très soignés et cohérents les un aux autres. C'est un peu de ce cinéma bis français et de ces années 70/80 qui disparaît avec lui.
    will, le 9 janvier 2011 09:46