75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

l'Usage des armes ► Critiques & avis sur le roman

Critiques du staff sur le roman l'Usage des armes

Les critiques de nos experts et passionnés.

Donnez votre avis sur le roman l'Usage des armes

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (2)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 50
    Je mettrais quand même un bémol. L'écriture des scènes individuelles est très bien fait, mais je reste sceptique sur l'idée d'un livre qu'on doit d'abord lire péniblement (en tout cas en se demandant où l'auteur veut en venir) une fois pour ne l'apprécier qu'à la relecture. Je trouve aussi qu'il y une violence trop gratuite / artificiel dans la situation et les motivations des personnages dans les événements à l'origine de la 'surprise finale'.
    Mais ça se discute.
    Arnaldus
    le 8 avril 2006 04h00
  • 50
    Pour ma part je trouve aussi dommage la succession de chapitres n'ayant "pas grand chose a voir" les uns avec les autre. Pour ma part, j'estime que cela penalise la fluidite du recit et je dois bien avouer que, bien qu'etant un grand amateur de SF, c'est avec peine que je suis arrive au bout du livre. C'est vrai qu'avec le recul, l'idee de faire se rejoindre passe et present a la fin du livre est tres interessante, mais c'est tout de meme assez etrange de ne pouvoir apprecier un livre qu'a la relecture. En fait, la premiere lecture ne me donne pas du tout envie de le relire.
    De plus, jusqu'au dernier chapitre, on se demande ou il veut en venir ne voyant pas l'es choses evoluer vraiment vers un but, meme vague.
    Un petit peu dans le meme style que "Neutronium Alchemist" de Peter Hamilton ou, pendat pres de 2000 pages, les choses ne font qu'empirer puis, par un coup de baguette magique, tout s'arrange et tout (ou presque) va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
    Ed
    le 1er juin 2006 07h09

3 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 72 sur 100.