75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Jurassic Park 3 [2001]
Staff (2)52
Membres (7)58
Impatience Bientôt

Un garçon fait du parapente avec un adulte, tous deux accrochés à un bateau. Mais les occupants du bateau sont attaqués. Par quoi ?... Pendant ce temps, le docteur Alan Grant, éminent paléontologue, se voit proposer de retourner sur l’île « Jurassic Park » Sorna, site « B » créé par la société Ingen après l’échec du parc « A ». Le couple qui lui propose l’expédition signe un gros chèque pour financer ses recherches.

Bande annonce de Jurassic Park 3

La bande annonce de Jurassic Park 3 est disponible en version française et en streaming vidéo. Cette bande annonce vous permettra d'avoir une preview de l'histoire et du style du film.

Photos & Affiches de Jurassic Park 3

  • Image 01
  • Image 02
  • Image 03
  • Image 04
  • Affiche sans texte

Casting de Jurassic Park 3

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Personnages de fiction de Jurassic Park 3

DVD / Blu-Ray de Jurassic Park 3

Acheter Jurassic Park 3 en un clic

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (7)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • -
    Que pouvait-on attendre de ce troisième volet ? Pas grand chose en fait, vu les limites du sujet original et que, pour la première fois depuis 1993, aucun roman de Michael Crichton n'a été adapté pour un Jurassic Park. Les premières minutes ne tardent pas à confirmer ce qu’on pressentait avant même d'entrer en salles, c’est à dire que le métrage de Johnston ne sera pas un grand film, juste une sympathique série B.
    Inutile par conséquent de s'étonner du scénario exceptionnellement lamentable de Jurassic Park III (une simple course-poursuite proies/prédateurs pimentée de bons sentiments), bien plus navrant encore que celui du premier opus. Inutile également de s'étonner de la très courte durée du film (1h32) impensable pour une superproduction de ce genre, ce qui situe d'emblée les modestes ambitions des commanditaires. Le titre lui-même souligne cet état de fait par son manque total d'originalité. Pourtant, par son rythme effréné et son action constante, Jurassic Park III arrive néanmoins à séduire malgré son absence totale de scénario. Ceci dit, si Le Monde Perdu était supérieur à tous les niveaux à Jurassic Park, ce troisième opus est inférieur sur bien des points au précédent film et ce pour plusieurs raisons.

    Tout d’abord, Joe Johnston (Chérie, j’ai rétréci les gosses, Rocketeer, Jumanji, …, NDR) n'est pas Spielberg, et la mise en scène est assez conventionnelle même si les scènes d'action sont bien rythmées. Si on ajoute à cela que la photographie est relativement médiocre et que la direction artistique est malheureusement d'une affligeante pauvreté, on aura vite compris que le film n'est pas vraiment très esthétique. Un "Monde Perdu" pas très dépaysant en somme… Ensuite, on a bien du mal à s'attacher aux personnages tant ils semblent peu travaillés sur le papier. Le seul à susciter de l'intérêt est celui du Dr Allan Grant. Les autres étant trop superficiels, on se moque bien de ce qui peut leur arriver. En outre, mis à part la courte scène du troupeau de Brachiosaures, il est dommage que Jurassic Park III soit presque totalement dépourvu de la moindre magie. C'est un film brut et carré qui laisse bien peu de place à l'émerveillement. Là où Spielberg portait un regard souvent naïf Johnston propose sa vision un peu crue et bestiale des choses de manière systématique. Certes, ce parti pris n’est pas forcément négatif et peut s’expliquer par la volonté de réaliser un vrai film sauvage, mais lorsque dans le même temps on balance au spectateur beaucoup de scènes politiquement correctes (bonjour la psychologie parentale à deux balles) c’en devient un peu incohérent par rapport à la volonté première.

    Pour en finir avec les choses qui fâchent - et c'est le point le plus rageant du film - il y a le duel tant attendu entre le T-Rex et la nouvelle star de Jurassic Park : le gigantesque Spinosaure. Annoncé par le réalisateur comme un hommage au King Kong de 1933, ceci aurait pu être très excitant pour les amateurs dont je fais partie. Hélas, ce combat s'avère relativement décevant - et ce malgré les louables intentions de Johnston - d'une part par sa durée (à peine quelques secondes), et d'autre part parce que ce qui aurait du être le clou du film se situe dès le premier tiers du métrage. Une monumentale erreur de la part d'un homme qui se dit amateur des "films de monstres" où il oublie que les monstres en question règlent généralement leurs comptes dans un final explosif. A la place de cela on a droit à une fin assez ridicule où une des bidasses armées jusqu’aux dents débarquent sur l’île. Dans le genre "hommage", celui de Stephen Sommers à Ray Harryhausen dans Le Retour De La Momie est bien plus convaincant.

    Pour toutes ces raisons, Jurassic Park III fait regretter le précédent volet à bien des égards. Terriblement handicapé par un script absolument inexistant, le film aurait gagné à être considéré par les producteurs comme autre chose qu'un simple produit commercial. Ceci dit, le film de Johnston surpasse le premier volet sur bien des plans et possède tout de même ses très bons moments: l'attaque des Ptérosaures est assez jouissive, les multiples apparitions du Spinosaure sont délectables à souhait et l'intelligence supposée des Raptors est très bien exploitée. Dommage simplement que tout ceci ne s'inscrive pas dans une véritable histoire avec de véritables personnages. Mais, à partir du moment où l’on accepte d’assister à un simple spectacle bien rythmé et sans intrigue Jurassic Park III se laisse voir très agréablement même s’il manque cruellement de saveur.
    davmey
    le 1er août 2004 14h18
  • 100
    Tout simplement un très bon film, aussi bon que le premier JP !

    Exit le Tyrannosaure, ici c'est le Spinosaure qui impose sa loi. Un peu de fraicheur fait énormément de bien. Pleins de nouvelles espèces (Corythosaures, Ankylosaures, Ptéranodons, Spinosaure etc....), on retrouve avec grand plaisir Alan Grant et les apparitions de Ellie sont appréciables. L'histoire, sans être extraoridnaire, tient bien la route, et on est vite dans l'ambiance !

    Bref, un très grand film, un très bon JP, et surtout belle scène final avec les Ptéranodons s'envolants vers le Soleil couchant.....tout simplement magnifique ! Seul point négatif : trop court.
    Daniel jackson
    le 3 septembre 2008 19h54
  • 50
    Spielberg laisse la place à Joe Johnston..et ça se voit et se sent : la mise en scène n'est plus aussi fabuleuse et le film est plus bourrin (1h32 de film, ce qui est court, composé de 85% de scènes d'action). Le scénario est plutôt celui d'un téléfilm de monstre et n'est pas aussi splendide que celui du premier (l'intelligence des Raptors étant trop exagérées). Même John Williams laisse sa place et le résultat s'entend. Heureusement que le casting et le retour des bons effets spéciaux pls les effets sonores restés intactes sont là pour corriger tous cer défauts.
    le Joker
    le 1er novembre 2008 15h57
  • 10
    un film vraiment mauvais sans scénario avec des tas d'incohérence par rapport au 2 premiers opus
    SN
    le 9 décembre 2008 16h01
  • -
    dégouter que le t-rex creve
    invité
    le 3 juin 2010 17h22
  • 60
    L'idée d'un Jurassic Park 3 séduisait déjà à l'époque. Il faut dire que, si les deux premiers épisodes réalisés par Spielberg avaient leurs qualités (surtout le 1) et leurs défauts (surtout le 2), ils constituaient de très bons divertissements tout public. Le 3e opus est dans cet esprit-là mais sans Spielberg (ni John Williams) à la réalisation (à la musique), et cela se sent. Le scénario est faiblard, l'action très conventionnelle et le côté angoissant stérile (tout ou presque se passe le jour en plein soleil tandis que les deux précédents films jouaient sur les nuits pluvieuses). Les effets spéciaux font leur boulot mais on sent que Spielberg ne tient plus la caméra.
    Aussi, si Jurassic Park 3 est un spectacle bien inférieur aux précédents, il demeure toutefois sympathique et divertissant à partir du moment qu'on ne lui en demande pas trop. Une inoffensive petite série B, en somme, qui insiste sur le fait qu'il ne faille pas aller plus loin que le stade de la trilogie.
    VincZt
    le 10 août 2011 11h23
  • 70
    Joe Johnston, excellent faiseur d'Hollywood reprenait le flambeau après un premier volet de bonne facture et un second raté. Le résultat ne surprend pas mais s'avère bien plus convainquant que son prédécesseur. Tout d'abord le scénario ne prend pas la peine de nous mettre plein la vue; il nous propose une intrigue de série B parfaitement efficace. Ensuite la mise en scène resserrée et les effets spéciaux réussis remplissent pleinement leur office, nous divertir. Ce Jurassic 3 atteint son but en délivrant une série B familiale maîtrisée.
    G7K
    le 26 mai 2013 17h44

Informations complémentaires sur Jurassic Park 3

  • Titre (France) : Jurassic Park 3
  • Titre (Etats-Unis d'Amérique) : Jurassic Park 3
  • Titre (Allemagne) : Jurassic Park 3
  • Titre (Espagne) : Jurassic Park 3
  • Titre (Chine) : 侏罗纪公园3
  • Titre (Brésil) : Jurassic Park 3
  • Titre (Croatie) : Jurski park III
  • Titre (Norvège) : Jurassic Park 3
  • Titre (Republique Tchèque) : 3 Jurský park 3
  • Titre (Grèce) : Τζουράσικ Παρκ 3
  • Titre (Serbie) : Park iz doba jure 3
  • Date de sortie officielle (Etats-Unis d'Amérique) : 18 juillet 2001
  • Dates des dernières diffusions connues à la télévision :
    - jeudi 14 mars 2019 (Ciné+ Frisson)
    - mardi 12 mars 2019 (Ciné+ Frisson)
    - lundi 11 mars 2019 (Ciné+ Frisson)