Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Hit the Road [2020], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le mardi 4 août 2020 à 09h00

Histoire de gangsters et de famille à Reno

Comix Buro sort régulièrement des one-shot de grande qualité  (rappelez-vous La mort-vivante) et Hit the Road rejoint la collection. Dobbs et Khaled nous propose une histoire rythmée au scénario bien ficelé, un road trip noir et mouvementé. Hit the Road est à lire d’une traite comme on regarde un bon film l’ambiance musicale étant fournie par les paroles de classiques de la chanson (Get back, Oh pretty woman, wake up little Susie) écrites dans certaines cases. Vous vous retrouverez à fredonner et à faire vous-même la bande son d’une histoire de malfrats et de losers magnifiques.

1969, Nevada.

Une gamine vient de se faire faire son premier tatouage. Elle est à la recherche d’un médecin qui agit en off pour un souci bien particulier. La voici dans les bas-fonds à la recherche de ce docteur, elle a un sac rempli de pognons et un flingue. Elle se nomme Vicky.

Clyde Wolfen sort du pénitencier d’état du Nevada. Son frère Joe est venu le chercher. Sa sortie n’ets pas encore annoncée publiquement et Wolfen compte bien profiter de l’effet de surprise pour aller réclamer son dû à son ex patronne. Mais avant, il prend le temps d’aller manger un steack.

Wolfen a une idée pour accéder à la matriarche Granny. Il sait que sa petite fille Vicky est actuellement chez un médecin louche.

Je n’en révèlerai pas plus pour ne pas vous gâcher la lecture de cet opus qui n’est pas sans rappeler les films des débuts de Guy Ritchie ou certains des frères Cohen. On y trouve aussi une touche de David Lynch et de Michael Mann et un côté western dans les plans et les looks des personnages. Les personnages sont bien trempés en particulier certains méchants aux gueules bien effrayantes ou encore la cheffe des gangsters qui est ignobles à souhait. Wolfen fait un bon anti-héros au cœur d’or et Vicky est attachante. Le scénario s’entremêle autour de ses deux personnages pour un final réussi. On sent l'amour de Dobbs pour le cinéma à chaque planche !

Côté dessin, Khaled fait fort : des personnages marquants, des décors de film et des couleurs magnifiques. Le dessin est réaliste et cinématographique à la fois. Une planche en particulier est sublime : alors que Vicky est sous l’effet de médocs, elle trippe et voit des loups et des monstres. Le dessin est précis et effrayant. Le jeu avec la lumière du désert autour de Reno comme des scènes violentes nocturnes est maitrisé.

Bref, vous l’aurez compris un one-shot rythmé pour les fans de cinéma américain.

Pour retrouver la bande annonce de ce titre, c'est ici !

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Hit the Road [2020]

Auteur Nathalie Z.
87

Le nouveau one-shot de Comixburo mêle road movie teinté de western et film de gangster pour un rendu esthétique et rythmé. Clyde Wolfen sort de taule bien décidé à faire payer dans tous les sens du terme son ancienne patronne mais sur sa route une jeune fille paumée va bouleverser ses plans. Khaled au dessin et Dobbs au scénario signe une bande dessinée à dévorer surtout si vous aimez le cinéma américain !

On a aimé

  • Un road movie mouvementé
  • Des histoires de famille qui s'entremêlent
  • Des personnages attachants
  • Une esthétique de cinéma

On a moins bien aimé

  • Trop court !

Acheter la Bande Dessinée Hit the Road [2020] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Hit the Road [2020] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter